L'Atelier de JP

L’Olympus Trip AF MD

Cet appareil est sorti en 1986, soit 2 ans après le Trip MD.

Ce dernier était un point and shoot tout simple, celui-ci ajoute l’autofocus au modèle.

Les modèles Trip de nouvelle génération (c.-à-d. du début des années 1980) ont emprunté le nom du très populaire Trip 35 (1967), qui a été abandonné peu après l’introduction du Trip AF en 1984. Pour le reste, il n’y a absolument aucun rapport en termes de conception, de technologie ou d’accessoires de l’appareil photo. Mais l’utilisation de ce nom n’était pas seulement une technique de marketing – il reflétait la même philosophie des appareils photo, à savoir transporter à tout moment n’importe quel appareil sans être gêné par une surcharge de poids ou de technique.

C’est la base même de l’esprit « point and shoot » : viser et déclencher … si ce n’est que les progrès apportés, dont l’autofocus, ont permis – encore – de simplifier la prise de vue.

Rien de bien révolutionnaire, ce Trip AF MD reste un entrée de gamme. Il reconnait le codage DX des bobines. Le flash est à la demande (interrupteur en dessous), ce que – personnellement – je trouve pratique car il ne se déclenche pas intempestivement. Un couvercle coulissant protège l’objectif et sert à la mise en marche ou à la fermeture de l’appareil. Il fonctionne avec 2 piles AA. Objectif Zuiko 35mm f1:3,8 et obturateur au 1/125s

Petite particularité du mien : lorsque vous installez le film, il ne se charge pas automatiquement à la fermeture du dos de l’appareil. Il faut déclencher une ou deux fois et vérifier sur une petite fenêtre, au dessus du capot, que celui-ci s’est bien enroulé et que l’appareil est prêt.

Ceci étant, c’est encore un appareil que vous pourrez emmener partout, sans regret s’il doit supporter quelques coups.

Il se négocie autour des 30€

Les sites de référence : https://esif.world-traveller.org/om-sif/camhistory/camhistory.htm, http://camera-wiki.org/wiki/Olympus_Trip_AF_MD en anglais

Exit mobile version