Après des mois de confinement, de fermetures arbitraires des magasins considérés comme « non essentiels », de l’Horeca, de remises en route partielles et hasardeuses, voici enfin un semblant de normalité : les métiers de bouche peuvent de nouveau accueillir leur clients, certes avec des restrictions difficilement compréhensibles, mais tous jouent le jeu, clients et restaurateurs, et la Ville semble revivre !

Malgré une météo capricieuse en ce 14 mai 21, les touristes français sont là en masse, les chalands belges aussi et ça fait du bien de revoir du monde dans les rues … même si je ne comprends pas le pourquoi de certaines files devant quelques magasins.

Il y a comme une frénésie que seule l’imminence de la pluie n’explique pas …