Tristesse

Certaines Villes plus que d’autres dégagent un sentiment de fatalité, de mal-être, de … tristesse, que quelques objets rappellent au détour de nombreuses rues et ruelles.

Petites, discrètes, elles sont là, toujours pour rappeler cet oubli que cherchent les désespérés … comme des bouteilles à la mer, prises dans le ressac d’existences qui se fracassent sur des murs de solitude.

3 commentaires sur “Tristesse

  1. Une bouteille d’alcool, c’est triste.
    Une bouteille de soda abandonnée, c’est moins triste mais c’est toujours une incivilité.
    Plusieurs bouteilles, ce pourrait être le signe d’une joyeuse réunion entre amis, certes inciviques.
    Il est permis de voir les choses plus positivement. Ça aide à les supporter. 😉

    • Incorrigible optimiste va ! Non, ce qui est dommage c’est l’envers de ce triste décor : si tu mets sur la table les moyens suffisants pour payer des éducateurs de rue, des lieux de rencontres pour les plus jeunes, voire les plus vieux, tu divises déjà par deux ces incivilités qui sont comme des bouteilles … à la mer. Bonne soirée Phil.
      PS : connais-tu cette magnifique chanson de Benabar : https://www.paroles.net/benabar/paroles-apres-de-pres. Elle est magnifique.

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :