Le Canon Powershot G5X

En photo de rue (Street Photography) en numérique, j’utilisais un Canon G5X. Petit, léger, discret et tout à fait dans la veine des compacts experts, il avais pour moi un avantage certain : les menus de réglages ne sont pas pléthoriques, ni trop abscons, dans la (bonne) tradition des Canon qui ont écris, il est vrai, une bonne partie des pages de l’histoire de la photographie moderne (innovation, ergonomie, qualité); il possède un viseur intégré.

Je vous mets ci-dessous quelques photos réalisées avec le G5X, pour illustration de ses qualités.

Franchement, pour avoir utilisé un Sony RX 100 M2 dans le même exercice, je trouve le Canon G5X beaucoup plus qualitatif : le viseur est fixe, la construction est mieux finie, l’écran – monté sur rotule – est excellent, tactile si besoin. L’amplitude et l’ouverture du zoom sont meilleures : équivalant à un 24 – 100 mm, plus lumineux (f1,8 – 2,8). Il se glisse dans toutes les poches ou sacs (même tous petits) et dans la main, il passe (presque) inaperçu. Redoutable d’efficacité en Street !

Je ne vous parle pas des connections par WIFI ou NFC, que je n’utilise pas, mais qui feront le bonheur de quelques uns, ni des capacités en video (en 4K), que je ne pratique pas non plus (ben oui, pour moi un appareil photo fait des photos, une caméra, des films !).

« Bon, mais alors, pourquoi avoir changé ? » … ben parce qu’il était tout petit et que j’avais quelques difficultés à le tenir. Non pas qu’il soit mal équilibré ou pas assez ergonomique – au contraire – juste que j’ai un petit soucis qui fait que j’ai parfois l’impression que ce que je tiens en main me glisse des doigts ! La personne qui me l’a racheté a des « grosses paluches » et il l’a tout de suite adopté car il a toutes les qualités ergonomiques des Eos (poignée bien creusée et ergonomie bien pensée).

Bref, il va faire le bonheur d’un autre amoureux de belles photos.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.