Zenza Bronica S2

Le texte ci-dessous est inspiré par le site http://www.dirapon.be/bronica.htm (pages consultées en décembre 2019), qui parle beaucoup mieux que moi de cet appareil étonnant.

Un peu d’histoire … au sortir de la seconde guerre mondiale, l’industrie allemande est exsangue et des pans entiers de son industrie photographique vont passer de l’autre côté du (futur) rideau de fer.

Pendant des décennies, les Russes vont copier des Zeiss Contax (les Kiev), des Zeiss Super Ikonta (les Moskva ), des Leica (les Zorki et autres FED), sans trop chercher à modifier fondamentalement les appareils copiés.

« Pendant ce temps, le Japon panse ses plaies et rumine son humiliation. Ses usines reprennent leur production, et les produits qui en sortent sont largement inspirés de ce qui se fait en Europe. En matière d’appareils photos, il s’agit essentiellement de réflex bi-objectifs inspirés du Rolleiflex, et de télémétriques à monture Leica 39 mm. Mais les japonais ont le soucis de la perfection, et envie de conquérir le monde occidental ».

« Dans les années ’50, Mr Zenzaburo Yoshino, consacre une partie de sa fortune et plusieurs années de sa vie à concevoir de toutes pièces et fabriquer un réflex moyen format mono-objectif dénommé Zenza Bronica D, dont l’inspiration vient d’un modèle suédois très sobre ».

« Le mariage parfaitement dosé des surfaces chromées et noires, plates, bombées et en creux, la qualité des matériaux et la précision des assemblages font du Bronica S2 une véritable œuvre d’art ».

Je vous invite vraiment à aller sur le site car les explications sont nombreuses et donnent réellement envie de manipuler cet appareil, qui a marqué son époque : http://www.dirapon.be/bronica.htm

Bref, un appareil costaud (près de 2kg), qui demandera l’usage d’un trépied pour être confortable, en portrait ou en paysage, mais qui vous le rendra bien : les images sont impeccables et d’une grande qualité. Et en plus, il est beau !