Aller au contenu principal

Les incontournables

Ce nouvel article vous présente ce que j’appelle les « incontournables » : il peut s’agir de livres, de musées, des magasines, de tout autre moyen de (faire) connaître la photographie et sa pratique.

Résidant en Belgique, je citerai essentiellement ce qui se trouve dans le pays, mais je ne m’interdis pas de déborder sur les frontières de nos amis français (notamment pour la communauté de langue).

LES MUSEES

Le Musée de la Photographie de Charleroi, Belgique

« Le Musée de la Photographie, Centre d’art contemporain de la Fédération Wallonie-Bruxelles à Charleroi, a été inauguré en 1987 dans l’ancien carmel de Mont-sur-Marchienne. Il est aujourd’hui le plus vaste et un des plus importants musées de la photographie en Europe (6000 m²), avec une collection de 80 000 photographies dont plus de 800 en exposition permanente et la conservation de 3 millions de négatifs. » (extrait du site : http://www.museephoto.be/)

Franchement ? Allez le découvrir, que vous soyez amateur ou professionnel, c’est une mine d’or au cœur du pays (dit) noir, avec des parcours initiatiques, des découvertes – pour les enfants et les plus grands – des collections de photos anciennes qui valent le détour (et rappellent un peu d’humilité). Les expos sont généralement de grande qualité et le directeur, Monsieur Xavier Canon, ne craint pas de présenter des auteurs polémiques et fascinants (je me souviens par exemple de l’expo consacrée au photographe japonais Araki Nobuyoshi )

L’institut de la Photo, Lille (France)

Chez nos voisins français, un nouveau musée vient d’ouvrir les portes : l’Institut pour la Photographie, à Lille – https://www.institut-photo.com/.

Je ne l’ai pas encore visité mais c’est dans nos projets de weekend pluvieux à court terme. Compte rendu dès que j’en reviens.

Les musées de la Ville de Paris

Les musées parisiens mettent en ligne, gratuitement, plus de 150.000 œuvres tombées dans le domaine public. C’est ce que l’on appelle « l’Open Content ». Vous trouverez dans ce vaste panorama d’œuvres majeures tant des toiles de maître que des photographies. Grâce à la licence « Creative Commons Zéro » vous pouvez les admirer, les télécharger, les copier, les modifier, les distribuer, tant que cela reste dans la sphère privée et à usage non commercial.

Des musées renommés comme le Rijksmuseum ou le Metropolitan Museum utilisent déjà cette « licence ouverte ». Simplifiant la diffusion de la culture et participant à sa visibilité, cette initiative rend l’art accessible à tous.

Enfin, sachez que les œuvres du domaine public sont téléchargeables en haute définition (les œuvres encore soumises à droit d’auteur sont disponibles elles en base résolution). Lorsque vous téléchargez un fichier, vous accédez à une note d’information (cartel de l’œuvre) ainsi qu’à une charte des bonnes pratiques relative à son utilisation.

In fine, voici le lien vers ce fabuleux trésor : https://www.parismuseescollections.paris.fr/fr

LES MAGAZINES

Vous les trouverez chez tous les bons libraires. Ceux que je vais citer, je n’y suis pas abonné, tout simplement parce que tous les thèmes présentés ne m’intéressent pas forcément et que j’ai ainsi la liberté de choisir. Ces magasines sont français (oui, oui, j’avoue, les langues et moi … en fait je suis très bon en langue … de bœuf et langoustes !). Ah oui, quelque chose d’amusant à leur propos : si ce sont des magazines papiers, ils ont aussi des sites Web. Perso (d’accord, je suis rétrograde, mais j’assume !), je ne lis que le format papier.

Science&Vie Photo : plus connu pour la vulgarisation des sciences, le magazine, en collaboration avec Réponse Photo (ils travaillent en alternance, tous les mois), propose des articles dans le domaine de la photographie. Et ils sont fort bien faits ! Les explications – dans la bonne tradition de la vulgarisation – permettent de comprendre des notions parfois confuses. A découvrir, vraiment.

Photo : des infos, des présentations de matériels, des photographes, des concours, dont un international… Une belle longévité, il existe depuis 1967.

Réponses Photo : des infos, des présentations de matériels, avec des tests poussés (auxquels, je l’avoue, je ne comprends pas toujours tout et dont je ne lis, in fine que la conclusion), des concours. Petite particularité, il paraît une fois sur deux, en alternance avec Sciences et Vie Photo. Pour en avoir déjà lus quelques uns, je trouve personnellement que c’est super bien expliqué dans ces éditions (très didactiques).

Chasseur d’images : ils en sont à leur 400ème numéros (35 ans d’existence). Le contenu ? des infos, des présentations de matériels, des tests, des concours … Ces différents magazines ont heureusement la bonne idée de ne pas (trop) se marcher sur les pieds et d’être complémentaires.

LES MAGAZINES PHOTO EN LIGNE

Vous le savez, je suis plutôt « livres papier » que via Internet, sur tablette, PC ou smartphone. Mais quand j’en trouve un, en français, qui me semble intéressant, je partage.

Celui-ci propose une info quotidienne sur l’histoire de la photo, ses tendances. L’abonnement est de 50€/an ou 5€/mois. Il s’agit de L’Oeil de la Photographie. Bonnes découvertes …

Un second site, toujours en français, malgré son nom, Artefields, permet aussi d’accéder à de nombreux articles sur les arts et notamment la photographie. Avec l’abonnement (50€/an) vous avez un accès total, y compris des articles exclusifs. Les articles accessibles sont déjà bien documentés mais si vous voulez aller plus loin, l’abonnement sera nécessaire.

LES LIVRES

La photo, ça se partage. Le livre est souvent la finalité d’un travail. Il y a plein de livres intéressants, mais nous ne pouvons pas les acheter tous. Un petit détour dans votre bibliothèque provinciale vous comblera souvent.

Personnellement, j’en achète quelques uns (ou je me les fais offrir à l’occasion), mais j’écume la bibliothèque de Jemappes et La Louvière, qui sont bien fournies. Ici, je vous ferai part de ceux que j’ai acquis (et lus) et – je l’avoue – j’essaierai de retrouver les références de ceux que j’ai lus à la bibliothèque.

La Photographie du XX siècle, Musée Ludwing Cologne, éd. Taschen, ISBN 978-3-6365-4105-3. Une brique de plus de 700 pages, qui couvrent (presque) tout le vingtième siècle. Intéressant pour se remémorer les plus grands photographes de l’époque et voir aussi l’évolution de la photographie, ses courants. Même si je déplore quelques absents qui me tiennent à cœur, comme Willis Ronis ou Giacomelli.

Instantanés, Elliott Erwitt, éd. Phaidon, ISBN 978-0-7148-6234-7. Si vous n’aviez retenu que d’Eliott Erwitt ses petits chiens rigolos, ce magnifique livre vous invite à découvrir le reste de son univers. Un univers plein de gaité, de cocasseries bienveillantes, à l’image du photographe. Vraiment, une très belle découverte de ce grand Monsieur.

Steve McCurry, Inédit, les histoires à l’origine des photographies, de Steve McCurry, éd. Phaidon, ISBN 978-183866-101-4. J’aime beaucoup les photos de McCurry. Ses portraits sont fabuleux (un peu comme ceux de Reza). Et j’ai découvert les histoires qui ont permis la réalisation de quelques unes de ses photos les plus célèbres. A découvrir, pour le côté profondément humain du photographe. Juste un regret toutefois, la traduction aurait mérité plus de soin.

Willy Ronis, RSF pour la liberté de la Presse, ISBN 2-908830-60-4. J’ai un faible pour Willy Ronis (aussi). Ses instantanés sont plein de vie, souvent tendre, parfois cruels mais toujours tellement justes. Ces petits opus de RSF sont souvent l’occasion de découvrir des photographes auxquels nous ne penserions pas; ils ont le mérite d’ouvrir notre curiosité.

Les secrets de la photo argentique, de Gildas Lepetit-Castel, éd. Eyrolles, ISBN 978-2-212-143393-5. Un beau livre qui synthétise ce qu’il faut savoir pour entrer dans le monde merveilleux de l’argentique. Si j’avais néanmoins un reproche à faire, c’est sur les prix donnés pour quelques appareils de référence : depuis 2016, certains ont plus que triplé. Ce qui vous donne toute latitude pour chercher d’autres références, plus abordables. A part ce léger détail, un livre a posséder absolument si vous voulez vous (re)mettre à la photographie argentique.

Toute la Photo de Rue, de Bernard Jolivalt, éd. Dunod ISBN 978-2-10-077586-8. Comme l’indique le sous-titre, en 101 fiches pratiques. L’auteur fait le tour de la question, un peu comme son homologue Philippe Bayo, en ajoutant quelques infos utiles sur l’archivage, le classement, les données EXIF, etc. Très lisible, complet. Un livre utile dans sa bibliothèque.

La Photo de rue par l’exemple, de Philippe Bayo, Les Guides Compétence Photo, éd. KnowWare, ISBN 978-2-35564-215-9. Un petit guide pratique, illustré d’exemples parlant pour progresser, à son rythme, dans la pratique de la photo de rue. Facile à lire, les thématiques sont pertinentes et s’enchainent naturellement.

Siècle, de Bruce Bernard, éd Phaidon, ISBN 0-7148-9344-7. « Cent ans de progrès, de régression, de souffrance et d’espérance humains ». Un livre épais (plus de 1000 pages) au format carré qui allie histoire humaine et histoire de la photographie.

Photo journalismus, de Nick Yapp et Amanda Hopkinson, éd. HF Ulmann ISBN 978-3-8480-0038-8. L’histoire du monde de 1850 à 2001 à travers la photographie. Les cultures, les arts, les Hommes, les religions, les guerres, les avancées technologiques, les sports, bref, un tour de l’humanité en images sur près de 150 ans. Un condensé de l’histoire du monde. En trois langues (allemand, anglais, français)

Les héros du photojournalisme, de Patrick Mahé et Didier Rapaud, éd. du Chêne, ISBN 978-2-81230920-5. Un livre passionnant sur la vie, et le décès, de quelques uns des plus grands photo-reporters du siècle. Robert Capa, Tina Mandotti, Gilles Caron, Rémi Ochlik, … pour méditer sur deux phrases célèbres. Celle de Capa, qui disait « si ta photo n’est pas bonne, c’est que tu n’es pas assez près » et – j’aimerais dire, surtout – celle de Horst Faas, chef de l’Associated Press (AP) à Saïgon  » une photo ne vaut pas une vie », lui qui a compté nombre de ces grand(e)s photographes disparus dans les conflits qui ont secoué la Terre … A lire avec Sur le Vif et des Hommes d’Image (voir plus bas).

Une vision de la photographie, Joël Meyerowitz, éd. Eyrolles, ISBN978-2-212-67897-0. Un « master class » très intéressant, une belle leçon photographique de ce monsieur de 81 ans, toujours alerte.

52 défis créatifs pour le photographe, le cahier d’exercices de Composez, réglez, déclenchez, Anne-Laure Jacquart, éd. Eyrolles, ISBN 978-2-212-67437-8. Un petit livre « pétillant » pour vous donner envie de sortir au moins une fois semaine.

Sabine Weiss, textes de Jean Vautrin, éd. de la Martinière, ISBN 2-7324-3052-8.  » Je photographie pour conserver l’éphémère, fixer le hasard, garder en image ce qui va disparaître : gestes, attitudes, objets qui sont des témoignages de notre passage. L’appareil les ramasse, les fige au moment même où ils disparaissent » S. Weiss… tout est dit.

Les femmes, par Mapplethorpe, texte de Jean Didion, éd. Nathan, ISBN 2-09-240027-4. Nous le connaissons pour son côté « sulfureux » mais c’est en oubliant quel portraitiste il pouvait être. Ce livre est l’occasion de le redécouvrir.

Plus loin, sur la Terre, photographies de Reza, sous la direction de Rodolphe Baudeau, éd. Hors collection, ISBN 2-25-05903-8. J’ai toujours beaucoup aimé les photos de McCurry, pour ses « lumières ». Et j’ai découvert Reza, qui a le même pouvoir d’enchantement.

Paparazzo, du scoop au secret d’état, Sébastien Valiela, éd. Michalon, ISBN 978-2-84186-777-6 et Voleurs d’Images, le dessous des scoop, Gilles Lhote, éd. Michel Lafon, ISBN 2-84098-114-9. Deux livres sur les célèbres « paparazzi » et leurs drôles de traques. Réjouissant et plein d’anecdotes sur des célébrités et autres people. A lire pour le plaisir et la détente.

The Polaroïd book, Selection from the Polaroïd collection of photography, Barbara Hitchcock, éd. Taschen, ISBN 978–865-89-7. Un panorama des œuvres réalisées avec cette merveilleuse invention. Surprenant et inspirant.

Les 365 lois incontournables de la photo, Florence At – Vincent Burgeon – Fabien Ferrer, éd. Dunot, ISBN 978-2-0-080084-1. Vous n’y trouverez pas de conseils pointus sur tel ou tel réglage mais plutôt un recueil de bonnes idées, de réflexions, de petits trucs et astuces au quotidien (ben oui, il y en a 365). A lire à son aise ou d’une traite, c’est rafraichissant parce que bien écris.

Tout sur la photo, panorama des mouvements et des chefs-d’œuvre, sous la direction de Juliet Hacking, éd. Flammarion, ISBN 9782081473423. Pour mieux connaître le médium qui est le nôtre, des origines à nos jours. Très instructif et bien structuré.

Sur le Vif, les photographies lauréates du prix Pulitzer, une chronique visuelle de notre temps, Hal Buell, éd. Könemann, ISBN 3-8290-3597-7. Un livre très bien fait mais qui m’a, finalement, effrayé sur la nature humaine, même si quelques photos parlent de gestes magnifiques.

Street Photography, David Gibson, éd.Dunod, ISBN 978-2-10-071135-2, un maître qui s’explique, simplement.

Les grands peintres et leurs techniques, éd. du Fanal, ISBN 2-7344-0404-4. Ben oui, connaître les secrets des maîtres de la peinture aide à comprendre la photographie, la vôtre et celle des autres !

Des hommes d’images, une vie de photojournalisme, John G. Morris, éd. de La Martinière, ISBN 2-7324-2486-2, parce qu’il est toujours utile de comprendre ce qui se passe derrière les images qui ont fait l’Histoire.

Les plus belles photographies de l’agence Getty, éd. Place des Victoires, ISBN 978-2-8099-0113-9, une « brique » qui vaut son poids !

Diane Arbus, Patricia Bosworth, éd. Seuil, ISBN 978-2-02-088212-5, une vie, une œuvre, une femme d’exception.

Araki, Tokyo Lucky Hole, éd. Taschen, ISBN 3-8228-8189-9, ce mec est fou, mais c’est un génie.

Steve Mc Curry, A Life in Pictures, Bonnie McCurry, éd. Laurence King Publishing, ISBN978-1-78627-235-5, sa vie, son œuvre, un univers de couleurs étonnantes.

Toutes belles, Willy Ronis et Régine Deforges, éd. Hoëbeke, ISBN 2-905292-49-0, l’univers de Ronis, frais et doux.

Provence, Willy Ronis, texte d’Edmonde Charles-Roux, éd. Hoëbeke, ISBN 2-84230-036-X, toute la douceur de la Provence par un grand amoureux de ces terres qui sentent bon.

A l’ombre des montagnes, Steve McCurry, éd. Phaidon, ISBN 978-0-7148-9729-5, toujours des images à couper le souffle.

Les secrets de la photo de rue, Gildas Lepetit-Castel, éd. Eyrolles, ISBN 978-2-212-14245-7 ou comment aborder la rue sans (trop) de complexes.

Photo Icons, Petite histoire de la Photo, éd. Taschen, ISBN 3-8228-4097-1, un résumé de l’histoire de la photo.

Les grands photographes de Magnum Photos, éd Hachette, c’est une collection de 60 livrets, rapides à lire et qui font le tour de l’aventure Magnum.

1001 Photographies qu’il faut avoir vues dans sa vie, ouvrage sous la direction de P. Louwe, éd. Flamarrion, ISBN 978-2-0814-2221-6, la galerie des photos qui ont changé le monde.

Mon cours de photo, en 20 semaines chrono, collectif, éd. Dunod, ISNB 978-2-10-074222-6, très utile pour apprendre ou se rafraîchir la mémoire.

Masterclass de photographie, Tom Ang, éd. Dunod, ISBN 978-2-10-075218-8, ici aussi, très utile pour progresser et se remémorer.

Photographes A-Z, de Hans-Michael Koetzle, éd. Taschen, ISBN 978-3-6365-1110-0, pour vous éviter de confondre Lartique et Yan Hartus-Bertrand

Images du XXème siècle, de Mark Edward Harris, éd. Abbeville, ISNB 2-87946-171-5. Pour mémoire, c’était le siècle avant celui du numérique.

L’Oeil espion, Patrick Ghnassia, éd. Cyclope, ISBN 2-910284-34-4, une promenade à travers les créations délirantes de la photographie en douce depuis l’argentique au mini capteurs numériques.

Kiki et Montparnase 1900 – 1930, Billy Klüver, Julie Martin, éd. Flammarion, ISBN 2-08-010998-7. Ce livre fait revivre une tanche de l’histoire du XX siècle dans le Montparnase des années 1880 à 1930. C’est une plongée dans le monde artistique de l’époque où vous rencontrerez Lee Miller, Hemingway, Kisling, Foujita, Satie, Picabia, Jean Cocteau, Man Ray, etc. Plus de 700 photos d’époque.

%d blogueurs aiment cette page :