Aller au contenu principal

Lomographie

Ou le plaisir de photographier avec des engins improbables et ludiques.

Je ne reprendrai pas toute l’histoire de Lomography, que vous trouverez ICI mais retenons que ce sont quatre étudiants autrichiens, assez potaches mais visionnaires qui ont lancé cette « mode » franchement hilarante, décontractée et décomplexée.

Le but est vraiment de découvrir des appareils improbables, aux charmes particuliers tels des défauts d’étanchéité, des lentilles (très) approximatives, des accidents de superpositions, des ratés d’exposition, etc.

Bref, le plaisir vient de la surprise lors de la réception de son film, développé et tiré.

Notons que le développement peut-être classique (le film en 110, 135 ou 120 part au labo) ou instantané (les films de style Instax ou Polaroïd et consorts).

Dix règles d’or (que l’on peut ne pas toutes respecter sinon ce ne serait pas amusant) ont été édictées comme « manifeste » de cet esprit :

  1. Prenez votre appareil partout avec vous. (Take your camera everywhere you go)
  2. Photographiez de jour comme de nuit. (Use it any time — day & night)
  3. Lomography, c’est plus qu’un simple passage dans votre vie. (Lomography is not an interference in your life, but a part of it)
  4. Essayez de photographiez sans viser. (Try the shot from the hip)
  5. Approchez-vous au maximum de vos sujets. (Approach the objects of your lomographic desire as close as possible)
  6. Ne réfléchissez pas. (Don’t think)
  7. Soyez rapides. (Be fast)
  8. Ne pensez pas trop à ce que vous voulez prendre en photo. (You don’t have to know beforehand what you captured on film)
  9. Laissez-vous surprendre après (Afterwards either)
  10. Ne vous souciez pas des règles ! (Don’t worry about any rules)

J’ai, un peu par hasard et beaucoup par curiosité, découvert cet univers enthousiasmant et libérateur de l’acte photographique d’abord en achetant un Diana F+ puis quelques autres que je vous ferai découvrir au fur et à mesure.

Mais dites vous aussi que vous pouvez découvrir ce plaisir sans forcément acheter les appareils de la société Lomogrpahy, qui ont, il est vrai, un certain coût (ou vous les achetez d’occasion, comme moi).

Tous les vieux appareils compacts ou de type box, les Agfa Clack ou Kodak Brownie, et tant d’autres encore, peuvent vous amener à ces photos pleine de charme inattendu …

Vous trouverez dans ces pages quelques uns de ces appareils, pour vous aider peut-être dans votre choix, mais c’est surtout dans les brocantes, les vides-greniers, les tiroirs de vos parents, grands-parents, connaissances que vous trouverez votre bonheur.

Alors, soyez raisonnable, faites vous plaisir …

%d blogueurs aiment cette page :