Le Zeiss Ikon Super Ikonta 531/2, suite …

Cet appareil, que je vous ai présenté ICI, je l’ai vendu à un photographe portugais, avec qui j’ai noué de très bons contacts.

Lorsqu’il a reçu l’appareil, il a procédé à quelques petits travaux : changement du verre de visée devenu trop illisible, nettoyage des mécanismes d’ouverture et il a, avec parcimonie, huilé quelques rouages.

En fait, il compte bien l’utiliser pour ses travaux personnels, ce qui me comble bien évidemment.

Il a eu la gentillesse de me dédier une photo, qui est une surimpression (bel exercice de style quand on sait que Zeiss à mis en place un mécanisme pour empêcher cela).

A mon tour, je la partage avec vous, je la trouve superbe.

© Carlos Gross

Avec du talent, il est possible de tirer le meilleur parti d’un appareil vieux de soixante ans !

Il me reste à souhaiter que cette combinaison Carlos + Zeiss Ikon puisse nous régaler de magnifiques photos encore longtemps.

4 commentaires sur “Le Zeiss Ikon Super Ikonta 531/2, suite …

  1. Voilà un ancêtre ressuscité dont les images trônent sur un réseau social de photographes du 21ème siècle ! Bravo pour le travail réalisé pour arriver à ce petit miracle.
    Quant à la photo elle-même, j’aime aussi beaucoup !
    Belle semaine à toi, Jean-Pascal.

    • C’est ce que l’on pourrait appeler le « choc des générations » … mais ici, il n’y a pas de querelles contre les anciens mais plutôt un profond respect pour tirer le meilleur des ces mondes. Belle métaphore je trouve. Belle semaine à toi aussi Phil.

  2. Bonjour JP, Superbe photo avec un sujet qui, comme l’appareil, est chargé d’histoire. Dans la série d’appareil que j’ai récupéré, j’ai un Lumière AUDAX 6×9. En prime, toute la doc et quelques petits bouts de papier particulièrement intéressants. En plus, il fonctionne ( Diaphragme, obturateur et soufflet non percé..). La chance fait aussi que j’ai encore une pellicule de 120 mm ! Tu te doutes que je vais faire un article sur cet appareil dès que j’aurais décidé de m’y attarder. C’est toujours agréable de voir que nos ancêtres sont toujours utilisés.

    • Hello Olivier, avec plaisir, tu le sais.? J’ai failli acheté un vieil Agfa ce dimanche, en bon état mais le temps de la réflexion, l’appareil est parti chez quelqu’un d’autre (j’hésitais entre lui et un Zeiss Ikonta). Comme le suggérait Phil, ce sont des appareils intéressants à plus d’un titre, qui mériteront que je m’y attarde, surtout quand on voit le résultats entre des mains expertes. Bonne semaine.

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :