Aller au contenu principal

Non mais, faut arrêter …

C’est la réflexion que je me suis faite ce matin, après avoir été faire un tour sur 2ememain.be et Ebay, comme d’habitude (ben oui, les brocantes c’est pas encore pour demain !).

Je sais qu’il y a un certain regain, pour ne pas écrire un regain certain pour les appareils argentiques mais faut quand même pas pousser !

Quand je vois les prix pratiqués, je me dis que le monde tourne à l’envers

Pensez donc, les vieux boitiers qu’hier on retrouvait dans tous les tiroirs des parents et grands parent, ou pire, dans les déchetteries parce que plus personne ne savait qu’en faire, ni s’en servir, aujourd’hui vous les retrouvez à prix d’or sur les sites de vente.

Et là je dis STOP !

Quelques petits malins créent des « modes » pour tel ou tel appareil, et les prix flambent …

Un exemple, parmi tant d’autres, le Canon AE-1. Si ce n’est pas un mauvais appareil, il est quand même limité car c’est seulement un priorité vitesse alors que beaucoup préfèrerait une priorité ouverture (et il en existe dans la gamme Canon, moins connus).

En 2019, il se négociait autour des 50€, avec un objectif et en parfait état. Aujourd’hui, même les quasi épaves se négocient autour des 100€.

Soyons sérieux, cet appareil a été fabriqué à 1.200.000 exemplaires, il n’est donc pas rare.

Un autre exemple ? L’Olympus Mju. Hier, on le jetait parce que plus personne ne voulait se servir d’une savonnette certes assez facile à mettre en poche mais capricieuse, voire fragile, mais, d’accord, avec un bon objectif (pour la petite histoire, cet objectif existait depuis le Trip 35 de 1967 !).

En 2019, on le proposait autour des 50€ aussi et aujourd’hui vous n’en trouverez plus sous les 90€. Et lui il a été fabriqué à plus de 5 millions d’exemplaires.

Le XA ? ok, il est mignon, c’est un condensé de design signé Maitani Yoshihisa mais c’est comme les Minox 35mm, ils sont tellement petits que ça devient difficile de s’en servir avec des doigts d’adulte …. et sans lunettes.

Vous en doutez ? Voici un extrait savoureux d’un gars dithyrambique sur l’appareil « Le seul problème que je peux trouver dans cet appareil, c’est qu’il est parfois difficile de faire la mise au point car il peut être difficile de voir dans le viseur télémétrique, ce qui peut résulter dans des clichés légèrement flous comme vous pouvez le voir dans quelques de mes photos. En revanche, j’ai trouvé une solution, il suffit de régler le diaphragme sur f/5.6 et de faire la mise en point légèrement en dessous de 3m. Maintenant, tout est net (0,9m à l’infini). Ce qui veut dire que vous pouvez littéralement, viser et shooter, pour ne rien rater. Aussi vous bénéficierez de la mise au point optimale au diaphragme de 5,6. » source : Lomography Magazine …. brave garçon, il a découvert le zone focus !

Eux aussi ont été fabriqué à des millions d’exemplaires et il en reste beaucoup alors de grâce, ne donnez plus 100€ pour en avoir un en poche, que vous n’utiliserez pas longtemps parce que vous en aurez marre des photos floues… ou des photos manquées à tâtonner vos réglages.

Je continue, le Minolta SRT 101, certes un bel appareil, costaud, mais que je voyais dans les annonces à 25€ en 2019, il se négocie maintenant à près de 90€, boitier nu ! Et en noir, ça frôle l’hystérie : 200€. Heu, entre nous, le SRT 303 est mieux Vous saviez que tous modèles SRT confondus, Minolta en a vendu plus de 5.700.000 dont 3.500.000 rien que pour le ST 101 ? Rare disent les annonces, allons mon bon monsieur, soyons sérieux !

Les Yashica Electro 35, une autre folie du moment, … le premier que j’ai acheté, fin 2018, un Electro 35 GSN, je l’avais payé 25€. Le GTN (noir), quelques mois plus tard était déjà à 50€. Aujourd’hui, ne regardez plus les prix, ça fait peur ! Regardez plutôt vers le Minolta Hi-Matic 7s, on le boude encore et il est sous les 50€.

Vous remarquerez que je n’ose pas aborder les Canonet car l’hystérie autour du QL 17 G III atteint des proportions dantesques, surtout s’il est en noir (plus de 200€). Regardez plutôt le Canonet QL 19 G III, c’est le même (vous mettrez juste un film un peu plus rapide si besoin de compenser son ouverture de f1,9 plutôt que f1,7)

Et puis il y a les Nikon … un Nikon FG, digne successeur du EM c’est un entrée de gamme, certes avec les qualités des appareils Nikon, mais il n’a rien révolutionné le gaillard. Eh bien il s’en trouve aujourd’hui à plus de 100€ alors qu’au début 2019 le prix tournait autour des 45€.

Toujours chez Nikon, prenons l’exemple du Nikon 35 Ti. … oui, oui, il est beau (les goûts et les couleurs, hein !), avec un objectif magnifique mais … limité au 1/500s, ce qui interdit les films rapides et avec un autofocus qui patine si ça va un peu vite, est-il raisonnable de lui consacrer 800€ de nos jours ? Et là, je ne parle pas du 28 Ti …

Je vous fais grâce des Contax, des Ricoh GR dont la majorité des écrans se font la malle, les Voigtländer Bessa, les Hasselblad fragiles (prenez un Zenza Bronica S2 A c’est indestructible !), les Leica antédiluviens et malcommodes … les prix deviennent hallucinants.

Et cette liste est loin d’être exhaustive …

Revenons sur terre. Si vous voulez (re)commencer à travailler en argentique, laissez tomber les modes et cherchez des appareils qui vont vous permettre d’évoluer, à votre rythme et confortablement.

Les reflex sont faciles, et si vous choisissez un modèle avec autofocus, c’est encore plus simple et finalement proche des appareils d’aujourd’hui . Pourquoi facile, mais parce que vous voyez à travers l’objectif ce que vous voulez capter. Et parce que les automatismes vont vous permettre d’avancer sans trop tâtonner et ensuite vous pourrez toujours passer en manuel quant vous vous sentirez prêt.

Lequel choisir ? Allez faire un tour sur Histoires de photo, sur Lafillerenne, sur Benber et, éventuellement, votre serviteur. Souvent nous essayons de vous donner des bons plans à prix raisonnés

Vous préféreriez un compact, plus petit ? Pourquoi pas si vous en connaissez les limites et que vous les acceptez, ce peuvent être de merveilleux compagnons de voyage ou de rue. Les mêmes sites peuvent vous aider dans vos recherches.

Le télémétrique vous tente ? C’est un univers à découvrir, effectivement mais tenez compte de ses particularités et pensez que ce sont des appareils qui demandent quelques notions. Sinon, c’est un plaisir. Laissez tomber les Leica, les Nikon, les Canon, les Minolta très anciens, ils ne sont pas confortables et bien trop chers, à moins que vous ne commenciez à vouloir investir (le Leica de Walkers Evans s’est vendu l’an passé plus de 60.000€ hors frais). Regardez vers les télémétriques russes, ils restent très abordables, sont toujours réparables et la qualité d’une photo, c’est l’objectif qui la fait, hors vous pouvez y monter toutes les focales en Ltm 39 (Leica visant).

Mais fixez-vous des limites et – honnêtement – essayez de ne pas dépasser les 50€, voire 80€ si l’appareil est accompagné d’un premier objectif (un 50mm ou un petit 35 – 80mm p. ex.).

Fouillez les tiroirs de vos parents, grands-parents, oncles et tantes, dites autour de vous que vous cherchez un ancien appareil, il y en a plein qui trainent depuis des années et que l’on vous cèdera volontiers.

Soyez attentifs aux piles, si elles ont coulé dans l’appareil, passez votre chemin. Regardez aussi si on en trouve toujours (certains Praktica, p. ex., utilisent des piles qui nécessiteront une adaptation car elles n’existent plus de nos jours), cherchez à voir quels sont les objectifs utiles pour votre pratique photographique en sachant que les focales fixes sont meilleures et moins chères. Parfois il faudra changer les mousses, tenez compte de ce petit surcoût, tout comme le prix de certaines piles (sachez néanmoins que les anciens appareils ne sont jamais aussi gourmands en énergie que les actuels hybrides).

Ne vous découragez pas, vous trouverez le boitier qui vous fera plaisir et vous entrainera dans de belles découvertes.

Encore un dernier mot. Dans quelques articles, j’ai fait l’analyse de certaines merveilleuses machines qui dépassent les 50 ou 80€ que je préconise, c’est tout à fait vrai. Pourquoi alors prêcher l’inverse ? Mais parce qu’il est encore possible de trouver ces appareils au prix recommandé et que le prix ne reflète pas la qualité de l’appareil. Ce que j’essaie de vous indiquer, c’est justement cette qualité, qui pourrait répondre à vos attentes de photographes, d’amateur à amateur éclairé.

Gardez la en tête lorsque vous faites votre marché et négociez. Si ça ne marche pas, regardez ailleurs, il y a plein d’autres opportunités et d’appareils aussi intéressants car – rappelez-vous – ce qui fait le photographe, c’est son regard, pas son matériel !

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 26 743 visites
%d blogueurs aiment cette page :