Ah, celui-ci, je l’ai trouvé dans notre grenier … les circonstances de la vie font que, parfois, au hasard d’une nouvelle vie de couple, on découvre des objets inconnus.

Hormis un peu de poussières, il est en parfait état.

De prime abord, je dirais qu’il est plus récent que celui que je vous présentais il y a peu, le Supercolor 600, car ses formes sont moins anguleuses, plus arrondies, plus fluides et même plus compact en étant replié.

Chez Polaroïd, j’ai toujours l’impression qu’ils ont réussi à faire de « neuf » avec de l’ancien, avec quelques retouches purement esthétiques, hop, voilà un nouvel appareil !

De fait, celui-ci reprend la formule du 635 CL (pour Close-Up) mais s’habille « moderne ». Il fut produit au début des années nonante.

Les Polaroid 636 Close Up et 635 CL sont de proches cousins, qui se différencient essentiellement par leur design.
source : Instanmaniac

Il va donc reprendre les mêmes films (gamme 600) et – quasi – les mêmes fonctions, à savoir :

  • le flash
  • le curseur éclaircir/obscurcir qui vous donne un contrôle à minima sur l’exposition
  • le double déclencheur qui vous permet de déclencher sans flash ou de laisser l’appareil décider de l’activer

Notez qu’avec ce type d’appareil, vous pouvez très vite faire des photos sans lire un quelconque mode d’emploi : vous ouvrez le dessus de l’appareil, qui se met en batterie (diode verte sur le dessus et vous entendez le sifflement caractéristique du flash qui charge), vous visez l’objet de votre désir et vous appuyez sur le déclencheur …Zip, clac, la photo sort et vous la laissez sécher quelques minutes à l’abri de la lumière vive. C’est tout, facile non ?

En fait, par rapport au Supercolor 600 cité plus tôt, celui-ci possède une cellule qui va régler automatiquement les temps d’exposition et l’ouverture du diaphragme. Vous pourrez éventuellement corriger avec le curseur clair/sombre, mais après coup, si vous estimez que le résultat doit être modifié.

Par rapport au Supercolor toujours, le flash est donc intégré, ce qui autorise cette fois les photos en intérieur sans recourir à une barrette de flash externe, très difficile à trouver. Mais vous ne pouvez pas contrôler les paramètres d’exposition (ah, le charme de l’aléatoire !).

Mais venons en à sa spécificité, le « close-up ».

La distance de mise au point des Polaroid est généralement d’1,2m. Grâce à cette fonction, vous pourrez descendre à une distance de 60cm.

Pour être précis sur la mise au point, le mode d’emploi reprend un petit tableau, à retenir.

Techniquement, lorsque vous choisissez la fonction en faisant glisser le curseur vers le pictogramme de la petite fleur, vous déplacez une lentille qui vient se mettre devant l’objectif et le viseur.

La lentille qui se place devant le viseur vous donne une indication pour placer votre sujet correctement avant de déclencher.

Petit truc à retenir pour éviter de gâcher de la pellicule : lorsque vous refermez l’appareil, la lentille revient à sa place. Il faut donc la réajuster si vous voulez faire un nouveau gros plan.

Et il y a un compteur d’images qui peut vous induire en erreur lorsque vous arrivez au « bout » de la cartouche car il est calibré pour 10 vues alors que celle-ci n’en compte que 8. Concrètement, au chiffre 2, vous avez fini votre pack !

Toujours au sujet des pack 600, ils doivent contenir une pile. Faites attention au moment de l’achat car Impossible Projet, redevenu entre temps Polaroïd, a conçu des pack 600 sans pile, mais c’est (normalement) noté sur le pack.

Que retenir de cet appareil ?

Techniquement, il est plus intéressant que le Supercolor 600 déjà cité. La qualité de sa lentille autorise de meilleurs résultats, sa cellule est plus précise et grâce à son flash intégré, il est plus polyvalent (intérieur/extérieur).

Nous ne sommes pas encore à la qualité des Polaroid « pro » mais il se débrouille bien.

Et la taille de ses images est toujours plus grande que celle des Instax. Reste que les films coutent environ 18€ le pack de 8 photos, ce qui force à réfléchir un peu avant de déclencher !

Vous devriez pouvoir en trouver un, en bon état, aux alentours des 15€ (max). Ne vous en privez pas, cela reste un appareil amusant et qui autorise de gentils délires, voire stimule la créativité.

Petite video d’illustration

Des références techniques si besoin

Nom :636 Close-up
Marque :Polaroid®
Type :Intégral 600
Année de fabrication :Années 90
Lentille :1 lentilles en plastique 116mm
Obturateur :Electronique avec cellule
Vitesses :1/4 à 1/200
Ouverture :f/9
Mise au point :0,6m à l’infini
ISO :640 iso
Indice de rareté :très courant
Mode d’emploi :Télécharger le manuel
source : Polaroid Passion

Quelques références : https://filmphotography.eu/en/polaroid-636-closeup/, en anglais, https://www.instamaniac.com/test-avis-polaroid-636-close-up-cl/, https://polaroid-passion.com/appareils-format-600.php?id=219 en français, https://www.kameramuseum.de/0-fotokameras/polaroid/600er/closeup-636-off.html en allemand