Le Kodak Intamatic 355 X

Toujours dans la gamme des appareils « luxueux » des Kodak Instamatic, j’ai trouvé ce 355X chez un vide-grenier.

Brève négociation du prix et me voici à la maison, muni de mes traditionnels coton et coton-tiges imbibés d’alcool à 90° pour le nettoyer de fonds en comble (et il en avait bien besoin).

Petit tour du propriétaire pour constater qu’une pile se cache dans l’appareil, une 6v. Elle commençait à s’oxyder mais elle n’a pas coulé et le compartiment est intact, tant mieux.

Bien naturellement, il acceptera les Kodapak ou cassette 126, spécialement créés pour la gamme des Instamatic. Pour en savoir plus à ce sujet, je vous renvoie avec plaisir vers les autres Instamatic déjà vus sur le site : le 28, le 154, le 324, le 233, le 277X.

Son objectif est un fix focus de 43mm ouvrant à f11, ce qui autorise une netteté de vos images de 1,2m à l’infini, pour autant que le soleil soit de la partie. Sinon, comptez sur le flash, un Magicube.

Si vous avez suivi les autres Instamatic et mes quelques digressions à leur encontre, vous aurez remarqué que, généralement, s’il y avait une pile, c’était pour utiliser des …flashcubes qui ont besoin d’une alimentation électrique.

Or ici, double contradiction : il y a une pile mais les flashs sont des Magicube, qui n’ont pas besoin de courant.

Quelle autre explication à cette pile de 6v, une 4LR44 actuelle ?

Si vous regardez bien sur la façade de cet Instamatic 355 X, il y a un rond à côté de la marque, une espèce d’hublot près du viseur.

Serait-ce une cellule ?

Eh oui, sur cet appareil, fabriqué de 1971 à 1977, Kodak avait greffé une cellule au CdS qui contrôlait la vitesse.

Introduit en même temps que le 155X et le 255X, il aura la même longue carrière que ce dernier.

C’est clair, l’ajout de cette cellule était un atout : vous n’aviez plus qu’à visez, l’appareil calculant la vitesse d’obturation.

Et justement, parlons-en des vitesses de cet appareil : l’obturateur déclenche de 30 secondes (vous avez bien lu) au 1/300s. Il est donc possible de faire des pauses longues avec ce 355X. La preuve ? Un filetage pour un trépied est prévu dans la semelle et il y a la possibilité de fixer un déclencheur souple près du déclencheur classique.

Voilà qui ouvre des perspectives intéressantes …

Si, lorsque vous visez, la cellule détecte un temps de pause supérieur au 1/30s, un signal lumineux (un point rouge dans le coin inférieur droit du viseur) vous en averti, vous incitant à utiliser un trépied ou à placer un Magicube dans la prise au dessus de l’appareil.

Décidément, ce petit compact, qui ne paie pas de mine, a des réserves pour nous étonner !

Le plus fou de l’histoire, c’est que cette petite boite de plastique a traversé le temps, vraisemblablement ballotée sans trop de ménagements, et qu’elle fonctionne toujours : elle arme, déclenche, le témoin lumineux est bien là !

Seule la cassette en 126 devient délicate à trouver : les dernières ont été fabriquée en 2009. Ou alors, il faut passer par les manipulations que je vous ai exposées dans l’article sur le 233.

Franchement, ça me tente …

Plus vintage que ça, c’est difficile, non ?

Alors, vu la quantité de ces appareils que l’on trouve facilement, faites-vous plaisir, tentez l’aventure.Cela vous rappellera les temps anciens ou vous remplissiez les albums familiaux, voire cela vous rapprochera des gestes de vos parents ou grands-parents, qui ont illustré votre historie familiale de ces petites photos carrées pleine de charme.

Comme j’avais bien envie de tester cet appareil, en passant sur le site de vente bien connu, j’ai dégoté quelques cassettes en 126 … Fuji ! Des 12 vues en 100 Asa expirées depuis 1991. Gageons qu’elles aient été bien conservées, mais je vais tenter l’aventure avec elles.

Les pubs de l’époque (merci à Collection-appareils)

Source : Photo-Plait 1972
Source : Manufrance 1973

Les données techniques :

Production09/1971 – 1977        –        Kodak Germany et Royaume Uni
Type de film126
Format image28x28mm
BoîtierPlastique avec facade en métal
ObjectifRodenstock 43mm ouvrant à f1:11, fix focus
ViseurOptique
ObturateurElectronique de 30 secondes au 1/300e. Un signal lumineux prévient lorsque la vitesse descend plus bas que le 1/30e
PosemètreCellule CdS
FlashMagicubes
DiversPrise pour déclencheur souple

Bien qu’il soit très simple d’utilisation, voici le lien vers le mode d’emploi, ICI.

Quelques références : https://filmphotography.eu/en/kodak-instamatic-355x/, http://www.appaphot.be/en/brands/kodak/kodak-instamatic-355x/, https://kodak.3106.net/index.php?p=207&cam=1194 en anglais, https://app-phot-col.com/boit_deta_5.php, http://glangl1.free.fr/Liste-KodakInst.html en français, https://www.fuorifuoco.it/kodak-instamatic-355-x/ en italien

7 commentaires sur “Le Kodak Intamatic 355 X

  1. J’attends de voir avec impatience les photos résultant de tes essais ! 🙂
    C’est la magie des films périmés qui dérivent de façon imprévisible…
    Bonnes photos, JP !

    • Là je t’avoue que j’avance dans le flou total : des films périmés depuis 1991 dont je ne sais comment ils ont été conservés … heureusement, que 12 vues, mais il faut les faire ! Résultats sous peu (le temps de faire développer tout ça). Bonne soirée Phil. PS, je viens de vendre un Canon AV-1 à une demoiselle qui habite aussi Rennes. Je lui ai donné l’adresse de ton site, on ne sait jamais. Amitiés.

      • Si je vois une demoiselle dans la rue avec un Canon AV-1, cela me fera un bon alibi pour entamer la discussion ! 😉
        Merci Jean-Pascal, et bonne soirée à toi.

          • Encore merci. 🙂
            Mais la probabilité de la rencontrer est très faible par rapport aux outils numériques dédiés aux mises en relation photographes/modèles (Kabook…).

  2. bonjour, connaissez vous un système qui permette de se passer de cartouches 126? c’est à dire une cassette rechargeable avec du 135 par exemple? il y a tant de formidables appareils 126 qui mériteraient une resurrection! merci

    • Bonjour Guillaume, il existe de fait plusieurs solutions. La plus facile mais pas la moins risquée, acheter des cassettes sur Ebay (je viens de le faire et j’avoue que je ne les ai pas encore portées au développement, donc je ne me prononce pas.). Le risque étant que certaines soient très (trop) vieilles pour être encore utilisables. Il faut savoir que le firme Ferania en a produit jusqu’en 2009. L’idéal étant d’en trouver de ces années là. La seconde, toujours via Ebay, c’est d’acheter des adaptateurs, qui sont réalisés avec des imprimantes 3D. (comme par exemple : https://www.befr.ebay.be/itm/233719124701?hash=item366abed2dd:g:mIUAAOSwsQJe3SIl). J’ai donné un exemple dans l’article sur le Kodak Instamatic 28 (https://latelierdejp.org/2022/02/22/le-kodak-instamatic-28/). A faire en chambre noire exclusivement ! Puisse cette réponse vous donner le goût de l’aventure. Cordialement.

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :