J’avais rêvé, un jour, d’acheter un Canon Eos 7D, dont j’avais lu le plus grand bien.

Petit tour sur un grand site de vente, et j’en découvre un, en Angleterre, qui est abordable et en très bon état.

Quelques traductions plus tard, l’affaire est conclue et je reçois l’appareil.

Habitué à ce que les numériques soient généralement envoyé sans carte mémoire, j’ouvre le compartiment pour en glisser une dedans et là je constate que le précédant propriétaire en a laissé une. Qui plus est, celle-ci n’a pas été formatée !

Plus de 280 photos sont toujours sur la carte (vie de famille, vacances, …).

Nouveau message à l’encontre du vendeur pour le lui signaler et lui demander s’il a dupliqué ses photos. Comme il n’en est pas certain, je les lui expédie via Wetransfer.

Il était heureux, car il ne les avais pas sauvegardées toutes.

Je n’en ai gardé que quelques unes, à titre d’exemple, puis j’ai formaté la carte CF en profondeur, avec un logiciel qui écrase les données sans espoir de pouvoir les récupérer.