Ici aussi, petite évolution du matériel : un Mamya 645 Super vient remplacer le 645 M. L’avantage de ce nouveau venu est qu’il possède un prisme avec cellule, une poignée motorisée et des dos amovibles si l’on veut passer de la couleur au NB, ou inversement. Il vient de Vilvorde, d’un passionné qui me l’a cédé avec le secret espoir que celui-ci ne termine pas sa vie dans une vitrine. « Pierre, rassures toi, il va sortir et faire de superbes clichés » (en 4,5×6). Ici aussi, je reviens dès que je l’ai testé.

Drôle d’acquisition, un Polaroïd 360. Un bon vieux pola des années ’70, à soufflet mais avec un télémètre et des lentilles en verre. J’ai commandé des films. Je vous dis quoi dès que je l’ai essayé. Si vous cherchez des infos sur les Polaroïd, une adresse en français : http://polaroid-passion.com/.

Bon, au sujet des films pour ce Polaroïd 360, c’est la galère car après Polaroïd, Fuji a décidé, en 2016 si mes souvenirs sont bons, de ne plus les fabriquer, condamnant injustement ces appareils à mourir de leur belle mort d’appareils exotiques. Mais, grâce à la « magie » d’un grand site de vente, j’ai pu me procurer, à un prix assez raisonnable, 5 packs Fuji pack 100. A essayer, mais ce sera un chant du cygne car les possesseurs de ces films n’en auront pas pour 100 ans de réserve !