Quelques surprises argentiques et … instantanées.

Noël étant par tradition l’occasion d’une réunion de famille, avec enfants et petits enfants, j’ai eu l’idée saugrenue de mettre à disposition des appareils instantanés pour que chacun puisse emporter, partager immédiatement ces petits moments d’échanges.

Mais, prudent, j’ai d’abord testé les résultats de chacun, connaissant mes loustics, car si ceux-ci n’étaient pas à la hauteur, ils ne s’en serviraient pas.

En lise donc, le Polaroid One 600 (2004), le Polaroid SuperColor Autofocus 3500 (1981), le Lomo Instant Wide (2016) et le Kodak Classic Smile (2019).

Le One 600 est un « fix focus » (minimum de prise de vue à 90cm), le SuperColor 3500 possède un sonar pour effectuer la mise au point, à partir de 60cm, le Lomo Instant Wide se règle par zones (mise au point minimum de 60cm) et le Kodak fait la mise au point automatiquement.

Nous avons là plusieurs technologies instantanées :

  • le film Polaroid 600
  • le film Polaroid SX-70
  • le film Fuji Instax Wide
  • le film ZInk (Zero Ink)

Chacun de ces appareils étaient dotés d’un flash, intégré pour tous sauf le SuperColor 3500 qui utilise des Flashbar (10 lampes).

Plantons le décor : des luminaires avec lampe LED lumière chaude, lampe néon, lumières venant du sapin (clignotantes et multicolores) et un brin de lumière naturelle (dehors il pleut sans discontinuer), murs et plafonds blanc, un mur gris clair. Les flashs vont être de la partie, les réglages qui pourraient le rendre inutile n’existant pas sur ces appareils, sauf le Lomo et le Kodak.

Première photo de la table des convives

Bon, pour les Pola, pas terrible : images trop sombre et mal définies. Mieux pour l’Instax Wide (dont le résultat est flou parce que mal réglé la distance, ce qui n’est pas évident de faire) et le Zink.

Vous constaterez aussi qu’il est difficile de bien cadrer, les viseurs étant plus qu’approximatifs.

Seconde photo d’un détail de la table

Heu … toujours pas bon pour les Polaroid : encore et toujours trop sombre et flou

Finalement il va falloir départager le Lomo Instant Wide et le Kodak.

L’intérêt de ces deux appareils est de proposer un format assez large et plus lisible que les formats minis.

Le petit plus du Kodak est de pouvoir enregistrer les images aussi sur une carte SD (image JPEG de 16Mpx), ce qui autorise la duplication si besoin et des corrections si nécessaires.

Quant au Lomo – mais je ne les ai pas testé cette fois – nous aurions pu faire des fantaisies comme des surimpressions, des images prises avec le Splitzer et les autres compléments optiques (mais bon, nos invités ne sont pas de fans de photo – un comble – sauf avec leurs … smartphones – je désespère !).

Si je dois les départager, j’avoue que le Kodak est devant pour la qualité de ses images, plus nettes et définies que celles du Lomo.

Ce qui m’incite à réécrire un article plus complet à son sujet, bientôt.

Quant aux Polaroid, je leur donnerai une seconde chance en lumière naturelle mais ils ne partent pas gagnant. A vérifier au printemps.

Et j’ajouterai le Fuji Instax Square SQ10 qui, comme le Kodak, intègre une carte SD pour enregistrer les images.

La suite au prochaine numéro …

2 commentaires sur “Quelques surprises argentiques et … instantanées.

  1. Il n’est vraiment pas facile de persuader les accros au téléphone avec ces appareils ! 😀
    Le plus important est que le réveillon de Noël se soit bien déroulé.
    Bonnes fêtes de fin d’année, Jean-Pascal !

    • Bonjour Phil, oui, oui, et il reste de la dinde, de la buche, des zakouskis qu’on a oublié de mettre à table (par contre nous avons fini le bon vin et le Proseco) … comme chaque année à Noël.
      N’empêche, mon fils et mon beaux-fils ont été intéressé par les qualités et la facilité du Kodak, je ne désespère donc pas tout à fait.
      Bien que je pense que je vais devoir passer par la case « cadeau » d’anniversaire ou autre car ils ne feront pas le pas tout seul (dis là, je ne me suis pas fait avoir ?).
      Courage à toi (aussi) pour le prochain réveillon.
      Toutes mes amitiés.

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :