Aller au contenu principal

Ricoh « 35 »

Au pays des télémétriques, il y a des appareils qui retiennent l’œil plus que d’autres, allez savoir pourquoi (ou pour qui) ?

Le Ricoh « 35 » m’a intrigué et j’ai eu l’occasion d’en acquérir un en très bel état, que je vais vous présenter.

C’est donc un vrai télémétrique, avec correction de la parallaxe et tout et tout … mais à objectif fixe, en l’occurrence ici, un Riken 45mm f3,5.

En main, c’est du solide, comme en ces années là (1955), tout en métal, bien fini avec des innovations qui génèrent peut-être des formes inhabituelles mais qui savent rester élégantes.

Comme ces deux « tubes » plats, flanqués à gauche et en haut de l’objectif, qui masquent en fait les précieux mécanismes des réglages de la distance, de l’ouverture, de la vitesse. C’est techniquement complexe et pourtant solide (il fonctionne toujours 60 plus tard) et cela reste esthétique (enfin,je trouve, mais les goûts et les couleurs …)

Allez, petite revue technique de l’appareil :

  • objectif Ricomat Riken 45mm f3,5 en trois éléments et trois groupes
  • ouverture de f3,5 à f16
  • mise au point manuelle avec télémétre couplé; grande base télémétrique pour une meilleure précision
  • visée bien claire et contrastée
  • vitesses de 1/10s au 1/200s plus pause B (obturateur Riken)
  • compteur de vue mécanique autour du bouton d’armement

Outre son esthétique particulière, il possède la particularité de pouvoir être armé soit en tournant le gros bouton sur le capot à droite (en regardant dans le viseur) soit par une gâchette située sous l’appareil.

Sur mon exemplaire, il manque une partie de celle-ci (le renvoi vers le haut) mais cela n’affecte pas son utilisation somme toute assez naturelle avec la main gauche, lorsque vous tenez l’appareil prêt à photographier.

Autre particularité, cet appareil a été produit avec des graduations de distance soit en « feet » soit et mètre. Pourtant il ne fût guère proposé à l’export. Seuls 16.500 exemplaires ont été produits, ce qui explique sa relative rareté.

Et cette singularité se retrouve sur la platine autour de l’objectif, car c’est là qu’est gravée l’échelle de mise au point pour le zone focus.

Les roues de réglages, autour de l’objectif, sont bien crantées même si elles restent fluides et faciles à manœuvrer.

C’est vraiment un appareil plaisant à tenir en mains et à utiliser. Son déclencheur étant plus discret que sa mise, finalement.

Pour le charger, il faut ouvrir les deux clés sous l’appareil et ôter le dos entier, ce qui permet de placer facilement le film dans son logement, de tirer la languette jusque la bobine réceptrice. Lorsque vous le refermez, une plaque de pression vient assurer la planéité du film.

Mais avant de refermer l’appareil, regardez la petit pièce métallique qui viendra s’ajuster parfaitement avec la tige d’entrainement de la pellicule et qui est assujettie à la gâchette sous la semelle. Du bel ouvrage !

En fin de film, vous appuyez sur le bouton près du déclencheur et tournez le bouton de gauche pour rembobiner.

Historiquement Le Ricoh « 35 » est le premier appareil gravé « RICOH » pourvu d’un télémètre.
Il suit le Ricolet, à viseur clair, le Ricolet 2 et le Riken 35 identique à ce modèle, sa gravure exceptée.

Plus de 30 modèles de 35 mm télémétriques seront commercialisés par RIKEN ( puis RICOH ) entre ce modèle et le 500 G de 1972.

Si vous cherchez un appareil différent et néanmoins parfaitement utilisable – si vous en trouvez un – faites vous plaisir, il vous le rendra.

Une petite vidéo d’illustration (sorry, en japonais, mais c’est approprié) :

Quelques références : https://camerapedia.fandom.com/wiki/Ricoh_35, http://camera-wiki.org/wiki/Ricoh_35 en anglais, https://www.mgroleau.com/photo/japon/ricoh/ricoh35.html, http://www.collection-appareils.fr/x/html/appareil-11189-Ricoh_35.html en français

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 37 009 visites
%d blogueurs aiment cette page :