En rangeant quelques papiers, je suis tombé sur ce document, d’époque (1981).

Vous y trouverez les prix des reflex et compacts Canon du moment, y compris quelques accessoires

Je ne résiste pas au petit exercice qui consiste à mettre le prix du A-1 au goût du jour.

Et donc, si un Canon A-1, équipé d’un objectif Canon FD 50mm f1,8, valait 23.700 fb, cela équivaudrait à 81.368,34 fb actuels, soit 2.017,06€ (je vous renvoie sur l’excellent site de conversion de devises si vous voulez vous amuser à cet exercice pour vos propres appareils).

Etant donné la technologie qu’apportait le boitier à l’époque, qui rompait avec les anciennes gammes, je peux le considérer équivalent à un Canon Eos R, qui assure aussi une transition entre deux mondes au sein des reflex de la marque.

Sur le site de Canon Belgique, un Canon R équipé d’un 24 – 105 mm f4 constant est proposé à 2059, 99€ (mars 2022 – remarquez la concordance des dates !).

Même si je trouve toujours cela très cher, je dois constater que les prix actuels se maintiennent si on compare ceux de 1978 à aujourd’hui, tenant compte de l’inflation.

Pourtant, hormis quelques pièces mécaniques, de nos jours, tout est affaire d’électronique. Alors qu’à l’époque du Canon A-1, la mécanique était encore très présente.

Rappelez-vous :

source : documentation personnelle, documentation commerciale
source : documentation personnelle, documentation commerciale

Mais je doute qu’un Canon R soit encore utilisable dans 50 ans, alors que mon bon vieux A-1 fonctionne encore. Pour peu que je puisse l’alimenter avec des bobines, qui sont – à ce jour et même si l’offre se raréfie – toujours produites (et il y a du stock pour un moment encore).

Ne soyons pas passéistes, les technologies actuelles permettent des prouesses inenvisageables à l’époque du Canon A-1. Même si ça n’a pas empêché cet appareil de produire d’excellentes photos tout au long de sa longue carrière. Mais force est de constater que les appareils modernes ont pour vocation de nous faire changer rapidement de matériel, parce que rapidement obsolète, y compris l’environnement numérique pour pouvoir les exploiter.