Des films en argentique ?

Pour ceux qui se posent la question, légitime « et on trouve toujours des films facilement ? » la réponse est oui (sauf pour certains Polaroïd). Tant en 24×36, qu’en 120 (et même dans d’autres formats plus exotiques comme le 110, le 126 ou le format Minox 8×11 – mais là, faut trouver où le faire développer ou le faire soi-même).

Mes fournisseurs de prédilection sont : de bonnes affaires sur le Net, sinon le site de Fotoimpex en Allemagne (https://www.fotoimpex.com/) ou en Belgique Retro Camera (https://www.retrocamera.be/en/).

Pour le développement des films, je fais confiance à New Prodia, à Nimy. Je leur demande de développer mes films 24×36 ou 120 et de les numériser en haute définition, ce qui me permet, le cas échéant, de retravailler un peu les photos avec Luminar 4. Ça devient rare un labo photo près de chez soi et pourtant il reste indispensable pour ceux qui, comme moi, ne possèdent pas de labo à la maison. Et leur utilité ne se limite pas qu’au développement, ils peuvent faire des tirages pro pour les expositions, par exemple. Le lien vers leur site : http://newprodia.be/

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.