Je vous en ai parlé succinctement, nous devons faire de la place chez mes parents, âgés, afin de favoriser leurs déplacements et leur confort, à domicile.

Mon frère et moi en profitons pour parcourir des années de vie, des quantité de souvenirs comme de vieux albums photos que nous redécouvrons avec nostalgie et amusement et parfois, nous découvrons de petites pépites comme par exemple de vieux documents édités à la sortie des appareils Canon achetés par nos parents.

En l’occurrence, je suis tombé sur des catalogues Canon de 1980, qui présentent les réflex de l’époque, les compacts du moment, la gamme des objectifs FD et la présentation du « système Canon », un des premiers au monde : les objectifs, les moteurs, les flashs, les accessoires divers et variés des photographes de la fin des années septante et du début des années quatre-vingt.

Et une liste de prix (en francs belges évidemment, que les lecteurs de moins de 20 ans n’ont pu connaître), qui date de 1981pour quelques boitiers au sujet desquels j’ai écris un article (Canon A-1, Canon AE-1 notamment).

Eh, les gens de chez Canon, si avec ça vous ne me sponsorisez pas, je n’y comprends rien ! Fidèle à la marque depuis 1975 (date d’achat par mes parents du Ftb dont je parle souvent pour avoir commencé avec lui), ça mérite un peu de considération, non ?

Je plaisante. Une brochure, annotée par mon père, tient même compte du prix négocié pour qu’il succombe à ce fameux Canon Ftb QL : 11.995 fb et 3.600 fb pour le flash Canon Speedlite 133D.

Si j’actualise les chiffres (accrochez-vous !) cela donne : l’équivalent de 11 995 BEF au 04 Juillet 1975 est de 48 000.76 BEF au 15 Janvier 2022 (Inflation sur la période : 300.17 %, index utilisé : BECPI2013 (Directorate-general Statistics and Economic information), Index initial : 29.12, Index final : 116.53

En gros, cet appareil couterait aujourd’hui 1 189.91 EUR ! …

Notez, ça donne à réfléchir (mais je ne suis pas économiste) quand aux prix pratiqués pour les appareils modernes, non ?

Si nous faisons l’exercice avec le Canon F-1, le summum de l’époque, le boitier nu coutait 25.215 Fb.

Si nous « actualisons » la somme au 15 janvier 2022, il serait de 92.399,88 Fb (Inflation sur la période : 266.45 %, index utilisé :BECPI2013 (Directorate-general Statistics and Economic information), Index initial : 31.8, Index final : 116.53) et si nous convertissons cette somme actualisée en euros, nous en sommes à 2.290,53 € soit l’équivalent du prix d’un Canon 6D Mark II muni d’un objectif 50mm de base ou même un Canon Eos RP (discontinué déjà) et un objectif RF 24-105mm F4-7.1 IS STM ou un Canon EOS 90D + objectif EF-S 18-135mm IS USM + sac à dos + carte SD + batterie de rechange

Ne rêvons pas hein, les Canon Eos 5D Mark IV et Canon Eos R5 (nus) sont encore plus de mille euros plus chers !

Nos appareils modernes ont éliminés plus de 60% des pièces mécaniques, remplacées par l’électronique. Mais j’ignore si dans 50 ans je pourrai encore les utiliser comme je peux toujours le faire d’un Canon F-1 !

Nonobstant le risque que la pellicule disparaisse un jour (ou devienne impayable), je vous avoue que je ne suis pas certain que l’évolution soit une bonne chose dans ce cas précis (même si je reconnais les qualités exceptionnelles des appareils modernes, ne soyons pas passéistes). Mais je constate qu’à une époque on fabriquait solide, pour durer – le Canon F-1 Old ne fut remplacé par le Canon New F-1 qu’après dix de services et le nouveau restera aussi dix ans au top – alors qu’aujourd’hui, après trois ans, l’appareil est remplacé et considéré comme obsolète.

Méditons …

Une autre brochure, celle du Studio Patrick, avec ses réclames comme on n’en fait plus et ses « accroches » qui donnent à sourire aujourd’hui.

Si je regarde les appareils présentés comme des « nouveautés » à la sortie de ce catalogue, malheureusement non daté, je pense qu’il est sorti en 1974 ou 1975. Et on y parle – déjà – de mauvaise conjoncture (suite au premier choc pétrolier de 1973).

Franchement, c’est un plaisir que de retourner dans ces vieux catalogues, qui me serviront bien lors de la présentation des appareils que je dégoterai encore cette année … heu, le retour des brocantes, c’est quand ?