Aller au contenu principal

Pourquoi je n’ai pas (toujours) choisi des focales fixes ?

C’est souvent le grand débat chez les photographes : focales fixes ou transtandards/zooms ?

Mais pourquoi ce débat ? Il est (presque) indéniable que les focales fixes (de qualité) seront toujours meilleures que les zooms, souvent parce qu’elles ont des ouvertures plus favorables (du f1:1,2 au f1:2), qu’elles sont plus légères (peu ou prou de pièces en mouvement), mieux finies (ça reste à voir) MAIS elles sont fixes !

Ce qui veut dire que si vous devez changer de point de vue, pour quelque raison que ce soit, vous devez changer d’optique. Lapalisse en eut dit autant, non ?

Et donc, dans votre fourre-tout vous aurez un 18 mm, un 21mm, un 24mm, un 50mm, un … Franchement, ça fait lourd à porter !

Mais, allez-vous me rétorquer, « lorsque l’on photographie, on a un style qui va avec une ou deux optiques et on les emporte avec soi ». Je dirais que c’est un peu le principe défendu depuis longtemps par Leica, qui vous permet de visualiser le cadre qui correspondrait le mieux à votre photo (voir mes articles sur le Leica M3 ou le Leica M5) et vous n’emportez que deux ou trois cailloux avec vous.

Soit. Et je vous avoue que c’est là le choix que j’ai porté avec ces appareils, en restreignant encore le principe car j’estime que ma pratique de la photo de rue s’accommode très bien avec le 35mm, et je n’en change pas, à moi de bouger lors de ma prise de vue. Même si je songe un jour à acquérir un 28mm (question de pouvoir utiliser le « focus zone » plus large de cette optique).

Et lorsque j’utilise le Canon New F-1 j’utilise des objectifs fixes en monture FD (35 – 50 – 135mm) parce que je trouve les zooms de l’époque peu pratiques et – surtout – de moins bonne qualité que les focales fixes.

Ceci dit, lorsque je pratique une photo plus généraliste ou plus spécifique, je préfère utiliser mes zooms car j’ai, en un seul objectif, les focales dont je vais avoir besoin. Mais j’ai fait l’effort financier d’acheter (d’occasion, vous connaissez mes principes) les « meilleurs » zooms qui correspondent à mes besoins.

Petit lexique : un transtandard est un objectif qui permet de passer d’une focale à une autre sans changer de caillou… un zoom fait la même chose (ex. 24 -70mm) à cette précision que le transtandard « tourne » autour du standard que représente le 50mm (qui est le plus proche de la vision humaine – ceci pour les 24×36). Par contre, un téléobjectif est un objectif qui permet de rapprocher un sujet selon une focale déterminée (ex. 500 mm). On parlera aussi souvent de zoom pour qualifier les objectifs qui vont au delà du 50mm et vont vers de longue focale (ex. 70 -200 mm)

Et donc je me suis fixé, en Canon, sur les cailloux suivants :

  • un Canon EF 17 – 40 mm f1:4 série L, qui est un très grand angle qui va vers le grand angle
  • un Canon EF 24 – 70mm f1:2,8 série L, qui va du grand angle au mini télé
  • un Canon EF 70 -200mm f1:4 série L, qui va du mini télé au téléobjectif
  • un OVNI de marque Centon, en monture M42 sur lequel j’ai fixé une bague d’adaptation Canon EF, qui est un 500 mm (téléobjectif) à miroir, qui « ouvre » à f1:8, sans autofocus ni stabilisateur, très léger et compact (mais délicat à manier sans trépied)
  • et – rien que pour me faire mentir – une focale fixe : un 85mm Canon EF Usm f1:1,8, idéal pour le portrait

Et si vous avez lu mon article sur le Canon Eos 50M, vous saurez que je l’accompagne d’un 22mm lorsque je le prends pour la photo de rue, et d’un 15 – 45 pour le reste.

Pour ma part, je clos là le débat : oui les optiques fixes sont de meilleure qualité que les zooms mais ces derniers sont plus polyvalents et, pour peu qu’on les choisisse de qualité, aussi bons en terme de restitution.

A vous donc de connaître vos besoins et d’adapter votre parc d’optiques en conséquence. Mais ne vous laissez pas entrainer par des querelles de « spécialistes » coupeurs de cheveux en quatre. Ni par ces « experts » des magazines qui vous assomment de tests (pseudos) scientifiques pour mieux couper les mêmes cheveux en huit !

Essayer de lire les essais que d’autres ont pu faire de telles ou telles optiques sur des forums (attention, les passionnés sont pires que les spécialistes et les experts !) et si vous en avez l’occasion, demandez que l’on vous prête l’une ou l’autre de ces optiques pour vous faire votre propre opinion. Certaines enseignes louent même parfois des objectifs particuliers, pour essayer avant – éventuellement – d’acheter un téléobjectif spécifique et cher.

A ce sujet, je vous recommande la boutique de Thierry : https://www.brupixel.be/index.html qui propose à la location des objectifs et des boitiers à des prix bien étudiés pour oser franchir le pas et se faire plaisir.

Mais, surtout, faites des photos pour découvrir ce qui vous convient le mieux.

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 37 011 visites
%d blogueurs aiment cette page :