Aller au contenu principal

Il y a des dates qui marquent comme un destin ….

Le 3 mai 1469 naissait Niccolo Machiavelli,qu’il n’est plus nécessaire de présenter …

Le 3 mai 1849 naissait Jacob Riis, réformateur social, journaliste et photographe dano-américain. En 1888, il donne une conférence intitulée « Les Autres 50 % : comment ils vivent et meurent à New York » devant la Society of Amateur Photographers. Il décide de compléter le texte de cette conférence à l’aide d’illustrations. Il pensait que ses conférences auraient plus d’impact si les gens pouvaient constater de visu les conditions de vie dans les quartiers insalubres. Il avait déjà pu constater la fascination qu’exerçait la photographie sur le public en organisant en 1886 des diaporamas grâce au procédé du « stereopticon ». Il continue, pendant plusieurs années, à sensibiliser le public à la pauvreté new-yorkaise en publiant des livres accompagnés de photographies.

Le 3 mai 1873  naissait Ernesto Aurini, peintre, photographe, dessinateur et caricaturiste italien. Très connu en Abruzzes pour ses caricatures piquantes, il a aussi œuvré comme photographe en illustrant, notamment, l’ouvrage de Francesco Savini «Sancta Maria Aprutiensis», «Les bâtiments de Teramo au Moyen Âge» et «La cathédrale de Teramo». Cette campagne photographique, réalisée sur l’architecture médiévale de Teramo, se compose de plus de soixante images qui montrent de nombreux coins et bâtiments de la ville aujourd’hui disparus.

Le 3 mai 1898 naissait Golda Mabovitch, appelée Golda Meir qui connut dans son enfance la misère et les pogromes, qui trempèrent son caractère inflexible. Elle devait dire un jour : « Jamais je n’ai éprouvé de peur face aux Goïm (les Gentils), ni de respect pour les riches, grâce à la misère et aux persécutions subies au cours de mon enfance. Elle participa à la création de l’Etat d’Israël. Pendant sa vie politique, Golda Meir avait gagné les surnoms de « meilleur homme du gouvernement » (par Ben Gourion) et de « grand-mère d’Israël » par la presse populaire.

Le 3 mai 1904 naissait Hermann Wilhelm (William dit Bill) Brandt à Hambourg. D’origine russe mais anglais, il vécu difficilement cette « expatriation », qui marqua toute sa vie de photographe. Socialement engagé, notamment pendant la Seconde Guerre Mondiale, pendant laquelle il illustra les dégâts causés par les bombardements allemands sur Londres, il parvint à montrer la fierté et la résistance des londoniens dans ces périodes difficiles. Puis il s’engagea dans des expérimentations formelles dans les domaine du portrait, du nu, des paysages, qu’il traita avec des effets particuliers.

Le 3 mai 1928, naissait Julien Guiomard, une « gueule » du cinéma français, inénarrable dans la peau de Jacques Tricatel dans « l’Aile ou la Cuisse ». Il faisait partie de ces grands seconds rôles qui ont écrit certaines des pages les plus savoureuses du cinéma comique et du policier français.

Le 3 mai 1934 naissait Giuseppe Mustacchi, dit Georges Moustaki, auteur-compositeur-interprète d’origine italo-grecque. Il est aussi artiste-peintre, écrivain et acteur. En mai ’68, il interprète la chanson inoubliable du « Métèque »

Le 3 mai 1944 naissait Yve Simon, artiste hors mode, il est aussi connu et apprécié pour sa musique que pour ses écrits. Maniant volontiers une image d’intellectuel, Yves Simon se pose en grand observateur de la société et, plus largement, du monde

Le 3 mai 1962 le photographe Suisse Hans Steiner décédait brutalement d’une crise cardiaque. Il laissait derrière lui 100.000 négatifs, qui sont son testament existentiel. Ses photographies aériennes sont exceptionnelles et ses portraits de la société helvète révélateurs de l’esprit du pays.

Le 3 mai 1968, la police française faisait évacuer la Sorbonne et « Mai ’68 » débutait » …

Le 3 mai (1994) a été proclamé Journée mondiale de la liberté de la presse par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1993, suivant la recommandation adoptée lors de la vingt-sixième session de la Conférence générale de l’UNESCO en 1991. Ce fut également une réponse à l’appel de journalistes africains qui, en 1991, ont proclamé la Déclaration de Windhoek sur le pluralisme et l’indépendance des médias. Tous les ans, la Journée mondiale de la liberté de la presse permet : de célébrer les principes fondamentaux de la liberté de la presse, d’évaluer la liberté de la presse à travers le monde, de défendre l’indépendance des médias et de rendre hommage aux journalistes qui ont perdu leur vie dans l’exercice de leur profession.

Voilà, vous savez maintenant que je suis né un 3 mai …

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 26 743 visites
%d blogueurs aiment cette page :