Aller au contenu principal

L’Olympus Trip MD

Voilà un appareil dont je vous ai narré le « sauvetage » dans l’article « un peu de respect …« .

Je vais être rapide pour la présentation de cet appareil car je l’avais mis en vente et il est parti plus vite que prévu.

Néanmoins, mes quelques impressions et explications à son égard.

L’Olympus Trip MD est donc un « point and shoot » (en français « viser et déclencher ») sorti en 1987. MD pour Motor Drive, car il est équipé d’un moteur qui installe le film dans l’appareil automatiquement (il faut quand même le guider un peu) qui le fait avancer après chaque déclenchement, et qui réarme l’obturateur. Il faut remarquer que le bruit du moteur est relativement discret.

C’est un « fix focus », c.-à-d. que l’objectif est fixe, en l’occurrence un 35mm qui ouvre à f1:4 en 3 éléments dans 3 groupes. Il ne possède pas d’autofocus. Vous visez grâce à un oculaire grand et clair, qui vous indique le cadre de la photo mais la distance est à estimer. Tenant compte de la vitesse d’obturation et de la focale, on peut estimer que vous serez net de 2m à l’infini.

C’est encore un appareil à vitesse fixe, le 1/100s. En fait le seul réglage que vous pouvez effectuer est celui de la sensibilité du film (de 100 à 1000 Asa/Iso). C’est ici que l’on apprécie la grande latitude offerte par l’argentique en cas de surexposition, notamment. La modification de la sensibilité ne modifie que l’ouverture car la vitesse ne change pas.

Léger et pratique, le clapet coulissant protège l’objectif et assure la mise en route. Le flash se déploie à la demande. Une diode rouge apparait dans le viseur quand le flash charge, assez rapidement, il faut le reconnaître.

Ah, il y a encore un compteur de vue, un bouton pour forcer le rembobinage, un emplacement pour une dragone et un filetage sur le déclencheur pour un déclencheur souple (à mon avis tout à fait inutile).

Vous avez ainsi le premier d’une gamme, commencée en 1987, remaniée en 1989 avec le Trip MD2 et augmentée de l’autofocus avec le Trip MD 3 en 1990.

En somme, un appareil très simple, à la manière de son ainé, le Trip 35. Vous en tirerez sans doute de bonnes photos mais, surtout, vous ne risquerez rien à le sortir dans des lieux difficiles

En écrivant cela, je pense à un acheteur qui cherchait un « point and shoot » tout simple pour photographier une fête (le Holi) en Inde, là où un appareil « sophistiqué » aurait attiré trop les regards et – surtout – aurait pu être abîmé dans les mouvements de foule.

Actuellement, il se négocie autour des 40€ en parfait état.

Je vous le disais en entrée, je n’ai pas eu l’occasion de faire un film avec lui. Je l’ai juste manipulé, d’abord pour le nettoyer de fonds en comble, ensuite pour voir comment il fonctionnait. Il m’a semblé léger (+/- 400 gr avec piles), facile à prendre en mains, stable et solide, même si tout en plastique. De forme rectangulaire, il n’est pas très fin mais se glisse facilement dans une (grande) poche ou un sac. Le clapet coulisant assurant la protection de l’objectif. Clapet que l’on déverouille avec le bouton sur la droite de l’objectif (voir la vidéo ci-dessous). Facile à alimenter par 2 piles AA assez universelles.

Un bon entrée de gamme comme on en faisait encore dans les années 1980.

Comme à l’accoutumée, les sites de références : http://www.optiksammlung.de/Olympus/TripMD.html en allemand (pour changer), https://gra1ny.wordpress.com/2018/07/05/2018-7-4-olympus-trip-md-theoretically-a-great-street-photography-camera/ en anglais, http://www.collection-appareils.fr/x/html/appareil-2277-Olympus_Trip%20MD.html en français

Et,une fois n’est pas coutume, une petite vidéo trouvée sur YouTube

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 40 436 visites
%d blogueurs aiment cette page :