Aller au contenu principal

Agfamatic 6008

« Heu… c’est quoi ça ? une nouvelle machine à laver ? »

Hé oui, ceux qui ont moins de 45 ans ne peuvent connaître ces merveilles développées à la fin des années soixante et qui ont vu leurs heures de gloires dans les années septante, voire début quatre-vingt.

Je vais donc vous présenter l’Agfamatic 6008, un haut de gamme ce que l’on appelait affectueusement – ou avec dédain – les « pockets ».

« Bon, ok, mais c’est quoi un pocket ? »

Aïe, c’est vrai, enfants du smartphone, je vais essayer de vous expliquer et vous donner envie d’aller fouiller dans les tiroirs de vos parents et grands parents, car il doit bien y en avoir au moins un qui s’y cache ….

Un « pocket » est un appareil photo généralement extra plat, guerre plus épais en fait que la cartouche de film qu’il contient.

Car cet appareil a été conçu pour être très simple d’usage : vous l’ouvrez, glissez dedans une cartouche de film en 110 – je vais y revenir , vous refermez et actionnez une fois ou deux le mécanisme « tirer- refermer » et c’est prêt à photographier. Les derniers modèles ont même poussé le confort jusqu’à introduire un moteur qui le fait à votre place !

Le film est donc logé dans une cartouche plastique. Plus besoin d’accrocher une pellicule dans une encoche, la cartouche contient tout ce qu’il faut pour s’accoupler avec l’appareil : plus simple que ça, c’est pas possible …

Petite précision : on fabrique toujours ces films que vous pouvez trouver chez Retrocamera, Fotoimpex ou chez Lomography

Dernière chose concernant ce film, qui existe en N/B et en couleurs : sa surface sensible est de 13 x 17 mm, sa largeur est de 16mm et il fut inventé par Kodak en 1972 pour ses Kodak Pocket Instamatic.

Plus de 25 millions d’appareils Kodak seront vendus les 3 premières années de production des pockets 110. Toutes les grandes marques se lanceront dans l’aventure, certaines avec des modèles sophistiqués comme le Minox 110, l’Agfa que je vous présente, le Canon 110ED et même des réflex par Minolta ou l’Asahi Pentax Auto 110.

Voilà, le décor étant planté, je vis donc vous présenter cet Agfamatic 6008 (également connu sous le nom de Agfamatic 6008 Makro Pocket Sensor – ouf !) qui fut introduit en 1977 et fut présenté comme le modèle haut de gamme des appareils photo compact d’Agfa pour film 110 à l’époque.

Mais pour mieux comprendre, je vous invite à aller voir sur ce site la chronologie des Agfamatic qui furent produit de 1973 à 1983, éternels concurrents des Kodak Instamatic (pour la petite histoire, c’est Kodak qui a inventé le concept).

Je vous ai déjà présenté des appareils tout minis : le Minox B, qui est sans doute le plus petit et le Minolta 16 – MG. Mais les pockets, s’ils sont « une taille » au dessus, restent néanmoins des appareils très petits, qui se glissent dans toutes les poches.

Voulus simples d’utilisation, pratiques et que l’on pouvait toujours garder sur soi, certains modèles n’en étaient pas moins sophistiqués. Dont ce fameux 6008.

C’est un appareil à exposition automatique, son obturateur électronique contrôlé par une cellule CdS et son réglage d’ouverture nécessitant la puissance de trois piles PX625 (ou similaires de 1,5V). La vitesse d’obturation varie de 15 s à 1/1 000 s, avec un indicateur rouge / vert dans le viseur indiquant si la vitesse est plus rapide ou plus lente que 1/30 s.

L’appareil photo offre un moyen pratique de faire la mise au point, avec un sélecteur à molette autour d’une échelle en plastique transparent avec des distances en mètres. L’extrémité longue du pointeur en forme d’épingle sur l’échelle indique la distance en mètres, l’extrémité courte indique la distance en pointant sur des symboles. Une échelle de symbole de distance est également visible sur la ligne supérieure du cadre lumineux du viseur, et un pointeur rouge est décalé le long de cette échelle de manière synchrone avec le pointeur de symbole de l’autre échelle de distance tandis que la position horizontale du cadre lumineux est corrigée en parallaxe.

Il peut également être utilisé avec des flipflashes (des « barres » renfermant plusieurs lampes flash) via un connecteur et un flash électronique Agfamatic Pocket Lux via une griffe spéciale sur le côté.

source : https://www.flickr.com/photos/oskay/14417441066

Sa spécificité est une fenêtre coulissante avec un objectif « gros plan » qui peut être déplacé devant l’objectif rapide Solinar S 2.7 pour les expositions « macro ». L’appareil photo est doté d’un mécanisme d’avance de film push-pull qui décale également la fenêtre de l’objectif gros plan lorsque le mode macro est utilisé pour la dernière exposition. Il est donc nécessaire de fermer la fenêtre coulissante après chaque avance et réouverture de l’appareil photo pour réaliser une série d’images macro. Le viseur à cadre lumineux affiche des marques de parallaxe vertes pour les photos en gros plan.

Parlons en de son objectif : c’est un Solinar « S » ouvrant à f1:2,7 en 4 éléments et traité avec un revêtement multicouche (le fameux « S »). Il est réputé pour être très bon.

Avouez que pour un appareil si petit, c’est déjà une dotation plus que confortable. Tous les appareils de l’époque n’en étaient pas pourvu.

Ajoutons encore qu’il possède un retardateur et il est possible de faire des pauses longues avec lui.

Enfin, la signature de l’Agfa, le célèbre « point rouge » qui est le déclencheur sensible de l’appareil. En plus, il est possible de lui adjoindre un déclencheur à fil, si vous l’utilisez pour des pauses longues (sur trépied alors).

Lorsque l’appareil est fermé, l’objectif et le viseur sont protégés dans le boitier. Le mouvement push – pull (tirer – fermer) fait avancer le film d’une vue et ré arme l’obturateur. Par mesure de précaution, le 6008 doit être verrouillé pour rester fermé.

Comme tout bon appareil de cette taille, il était livré avec une dragonne métallique qui servait aussi de mesure pour les prises de vue en gros plan à 25cm

Une réminiscence des Minox et leur chainette à nœuds sans doute.

Il existe aussi un Agfamatic 5008 makro qui est un modèle très similaire, mais sans retardateur et sans «S» dans le nom de l’objectif. Ces appareils sont reprise de la série AGFA OPTIMA 5000 et 6000 de 1974 avec ajout de la macro et de la correction de la parallaxe. De petits bijoux !

Pour ceux qui aiment la technique :

  • Caméra de poche entièrement automatique
  • Cartouche de film 110 pour 12 ou 20 expositions, format négatif 13 × 17 mm
  • Agfa Color-Solinar S 2.7 / 26 mm, 4 lentilles avec un revêtement multicouche (MC); Plage de 0,50 m à l’infini; 4 symboles de distance
  • Obturateur électronique 1/1000 à 15 secondes
  • Contrôle entièrement automatique et continu des temps d’exposition et des ouvertures
  • Alimentation 3 piles de type bouton Varta 4626 / V 625 U ou Mallory RM 625 N / PX 625 N / PX 625 ou UK EPX 625
  • Contrôle de l’exposition par un signal rouge ou vert dans le viseur; vert 1/30 – 1/1000 sec (vitesses rapides); rouge 1/30 – 15 secondes (vitesses lentes)
  • Viseur à lignes lumineuses en cristal, symboles de distance réfléchis, compensation automatique de parallaxe jusqu’à 0,50 m; Marquages ​​macro verts pour les gros plans de 0,48 à 0,25 m, compensation automatique de parallaxe également active pour les gros plans
  • Objectif macro mobile pour une plage de 0,48 à 0,25 m
  • Prise pour flash / flipflash supérieur (allumage piézoélectrique du flash)
  • Vitesse du film: 19/20 et 27 DIN, 64/80 et 400 ASA
  • Retardateur avec retard de +/- 10 s, indicateur rouge sur la face avant de l’appareil photo pour vérifier le retardateur et les expositions de longue durée
  • Chaîne de transport en métal, qui sert également de chaîne de mesure pour les gros plans (0,25 m)
  • Accessoires: étui toujours prêt; flash électronique Agfamatic Pocket Lux 560
  • Dimensions: 132 × 56 × 30,5 mm; Poids: 225 g

N’oublions pas un peu d’histoire car si, aujourd’hui, des marques semblent avoir disparus, en tout cas comme producteurs d’appareil photographique, elles ont été des piliers de l’histoire de la photo.

Agfa a vu le jour en 1867, en Allemagne, et elle fabriquait des produits destinés à la photographie alors naissante. Mais ce n’est qu’en 1926 qu’est apparu son premier appareil photo, l’Agfa Standard.

Saviez-vous que c’est la société Agfa qui a construit le premier Leica, le Leica UR en 1914, selon le cahier des charges d’Oskar Barnak ?

En 1952, Agfa a fabriqué des appareils reflex et des compacts pour Zenit, des appareils photo russes !

Gevaert est née en Belgique en 1890 et elle fabriquait des papiers photo.

C’est en 1964 que les deux firmes ont fusionné pour devenir Agfa-Gevaert.

Pour mémoire, le célèbre Rodinal (produit pour le développement des films), a été fabriqué sans interruption de 1892 à 1997 – soit pendant 105 ans. De nos jours, il est toujours mis en production selon la formule originale mais sous le nom de R09

Et ne croyez pas que seuls les enfants et les familles ont utilisé ces appareils. Je vous renvoie au livre « Paris-Matic 1970-1990 Bernard Plossu » : « … Photos faites à l’Agfamatic, « pour enfants » c’est-à-dire d’une « technique enfantine »… Rien à régler, on met juste sur le petit dessin de nuages ou de soleil. Un rêve I Et en fait d’enfantin, ce sont les appareils les plus révolutionnaires I Pensez, il n’y a même plus à régler, il suffit d’appuyer : on peut photographier avant même qu’on ait eu le temps de se demander si on allait prendre la photo ou pas ! On n’a même plus le temps d’hésiter Plus rapide que du reportage ! »

Pour ceux qui ont envie de se lancer dans cette nouvelle aventure d’un appareil différent, je vous mets, en français, l’interview du concepteur de la gamme Agfamatic, Monsieur Julian Schlagheck

Une petite video d’illustration

Pour sourire, une vidéo publicitaire de l’époque

https://www.ina.fr/video/PUB3214565038

Quelques références pour les curieux : http://camera-wiki.org/wiki/Agfamatic_6008_makro_pocket_sensor, https://www.lomography.com/magazine/274546-lomopedia-agfamatic-6008 en anglais, http://www.collection-appareils.fr/x/html/appareil-3208-Agfa_Agfamatic%206008%20makro%20pocket.html, https://boowiki.info/art/les-societes-cotees-sur-euronext/agfa-gevaert.html, http://www.philcameras.be/collection/collectionm/ijk/kodakm/instamaticpocket110m.html, http://www.philcameras.be/collection/collectionm/ab/agfam/agfamaticpocketm.html en français

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 21 937 visites
%d blogueurs aiment cette page :