En passant devant un vide-grenier, poussé par une intuition sans doute, je m’y arrête et pousse la porte …

Dans le joyeux capharnaüm du magasin, au détour d’une allée, je découvre des tas de vieux appareils, pêle-mêle.

Bon, j’y vais et je trie : quelques Kodak Instamatic plus ou moins en bon état (je vous en ai déjà présenté quelques uns), un vieux Kodak à soufflet, malheureusement troué et dont une pièce métallique se balade dans la chambre (!?), de vieilles caméras de tous les âges, un Kodak Disc tout à fait inutilisable, deux Polaroid Swinger 20 – dont un en parfait état et dans sa trousse d’origine avec ses accessoires – qui ne sont plus utilisables non plus faute de film, le fameux film 20 qui donne son nom à l’appareil, un autre Polaroid Land 80 (dont le film n’existe plus) et …

… ceux que je choisi de prendre. Dans le désordre :

  • Un Anny W20, badgé Reader Digest,
  • Un Banner,
  • Un vrai Diana, tous les trois dans leur boite, neufs !
  • Un Kodak Brownie Bullet II avec encore un film à l’intérieur.
  • Un Minolta Autopack 500.

Bref, de quoi m’amuser quelques jours pour vous les présenter bientôt.