Aller au contenu principal

Pentax PZ-70

Heu, voilà, je crois que ce sera mon dernier Pentax … quoique si je trouve un LX à prix décent …, non là je rêve, les derniers que j’ai vu dépassaient les 300€ !

Voici donc le Pentax PZ-70 (ou Z-70 aux USA) qui fut présenté au monde en 1995.

Il est le dernier d’une série commencée avec le Pentax PZ-1 (1991), le PZ-10 (1991), le PZ-20 (1992), le PZ-50 (1992), le PZ-1P (1994), le PZ-5P (1994) et donc celui qui nous occupe en 1995.

Il utilise la monture K AF 2 à mise au point automatique mais vous pouvez toujours monter les anciennes optiques à monture K dessus, sans garder alors les automatismes.

Quelques personnes voient une ressemblance avec un Canon Eos … pourquoi pas ?

Nul doute que Pentax ait repris l’inspiration de la série SF précédente avec l’écran d’affichage derrière le flash intégré et la griffe du flash additionnel montée sur la poignée, au dessus du déclencheur …ça ne dépaysera pas les habitués de la marque.

Ecran hyper complet, qui vous permet de bien maitriser l’appareil.

Si la qualité de fabrication est solide, ici, même la monture d’objectif est en polycarbonate au lieu d’être en acier. Mais bon, 26 ans plus tard, je ne constate pas de déformation sur le mien.

C’est comme pour tous ces appareils, ne les montez pas avec un 1200mm sur un trépied sans poser l’ensemble avec le collier de l’objectif, simple précaution !

Je dirais que c’est un appareil dans la tradition Pentax, pensé pour simplifier la vie du photographe qui peut dès lors se concentrer sur la prise de vue mais qui doit faire confiance aux automatismes de son appareil. Et ceux-ci sont bons, rassurez-vous. Mais nous sommes ici avec un appareil destiné aux amateurs éclairés ou à ceux qui veulent le devenir et vous pouvez alors débrayer tous les automatismes, ou seulement quelques uns.

Puisque vous gardez la main sur tout et avec quelques boutons – et même une molette placée sous l’index -vous pouvez tout modifier et composer votre photo à vos envies ou besoins.

La mise au point automatique est rapide et la molette de commande, bien crantée avec un brin de résistance, est agréable.

Le viseur est lui aussi très complet et facile à lire

Et qu’a t’il dans le ventre ce Pentax PZ-70?

Il dispose d’un obturateur à plan focal électronique vertical en métal avec des vitesses de 30 s à 1/2000 plus le mode bulb. La synchronisation du flash est au 1/100 s. Le retardateur est électronique avec un retard d’environ 12 secondes.

Une petite remarque par rapport à l’obturateur : il est composé de lames métalliques. Si vous en achetez un, vérifiez qu’elles ne soient pas tordues ou pliées, c’est rédhibitoire.

Les modes d’exposition comprennent les modes Av (ouverture), HyM, P, action, gros plan, paysage, portrait et Tv (vitesse).

Le système de mesure diffère selon le type d’objectif utilisé. Les objectifs K et M plus anciens prennent en charge la mesure pondérée centrale, tandis que les objectifs de type F, A, FA plus récents peuvent utiliser un mode de mesure segmentée.

Pour charger un film, c’est toujours aussi simple : vous installez la cartouche dans le logement ad hoc, vous tirez la languette jusqu’au repère et vous refermez le dos de l’appareil. Lorsque vous le mettez sur ON, il charge le film à la première vue. Entre temps, il aura lu le codage DX de la pellicule (il accepte les films de 25 à 5000 Iso), ce qui permet de régler la sensibilité de la cellule photoélectrique au silicium.Si vous deviez interrompre, le film en cours de route, il y a toujours un bouton pour forcer le rembobinage.

Le transport du film est motorisé (chargement, avance, rembobinage) et autorise une « rafale » à 1,5 image/seconde. L’alimentation provient d’une batterie 6v 2CR5.

Le système autofocus, performant et rapide, est géré par le principe SAFOXO, deuxième du nom ici

En résumé, c’est un appareil léger (450 gr nu), facile à prendre en mains et qui donne de très bons résultats. Le parc optique est largement suffisant que pour répondre à vos attentes ou besoins de photographe;

Les automatismes sont bons mais vous pouvez tout régler manuellement si vous le désirez sans vous sentir « largué », l’appareil vous faisant toujours des suggestions en fonction des programmes utilisés.

Enfin, c’est un appareil que vous devez pouvoir trouver aux alentours des 50€ avec un objectif, ce qui le rends éminemment intéressant.

Donc, si vous en trouvez un dans ces eaux là, faites vous plaisir …

Une petite video d’illustration

Pour le mode d’emploi, c’est par ICI et LA. Et à propos de ces modes d’emploi, vous constaterez déjà une évolution avec les appareils tout mécaniques précédents, où toutes les pages sont utiles et vous donnent même un « cours » accéléré en photographie. Ici il y a déjà 3 pages d’avertissements pour l’entretien de l’appareil et pour les piles !

Honnêtement, ça me fait toujours rigoler quand je prends un mode d’emploi « moderne » : sur 590 pages, il y en a près de 80 de « précautions » dont la lecture vous fait penser qu’il doit y avoir de fameux cornichons sur terre (ça vous viendrait à l’idée vous de jeter une batterie au feu, de nettoyer votre appareil à l’eau courante, …. ?)

Quelques références : https://www.pentaxforums.com/camerareviews/pentax-z-70-pz-70.html, http://camera-wiki.org/wiki/Pentax_Z-70/PZ-70, http://kmp.pentaxians.eu/bodies/film_z-pz/zpz70/ en anglais, http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/Pentax/fr-fr/, https://fr.wikibooks.org/wiki/Photographie/Fabricants/Pentax en français

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 40 443 visites
%d blogueurs aiment cette page :