Aller au contenu principal

Qui n’a pas rêvé d’être un jour un(e) espion(ne) ?

Hé oui, voilà un « métier » qui fait toujours fantasmer et la « réalité » des films d’action, James Bond en tête, sont bien loin de celle de ces fonctionnaires, respectueux de limites bien réelles !

Mais, l’espace d’un moment, nous pouvons nous mettre dans le personnage, qu’il soit 007 ou, plus près, le Commissaire Laurence Swan, de la série des Petits meurtres d’Agatha Christie, et utiliser un de ses « sub miniatures » d’espion !

Le plus célèbre est le Minox, que l’on a vu dans de nombreux films d’action et d’espionnage.

Mais d’autres constructeurs se sont plié à l’excercice des ces tout petits appareils, dont Minolta.

C’est donc un Minolta 16 – MG que je vais vous présenter.

D’entrée, il est plus grand que le Minox et il utilise un film en cassette au format 16mm pour des photos en 10×14. Au départ, cette cassette était métallique puis fut remplacée par du plastique. Minolta produisait lui-même ses propres cassettes, en fait en reconditionnant du film dans celles-ci. Mais cette cassette, facile d’utilisation devint peu à peu le standard de ce type d’appareil.

Le Minolta 16 – MG fut fabriqué de 1966 à 1972, à la suite des premiers modèles sortis dès 1955 sur un brevet Konan datant de 1947.

Mécaniquement, le 16 – MG possède un posemètre couplé (cellule au sélénium) et un obturateur à la priorité au diaphragme. Il fonctionne sans pile. C’est un vrai « point and shoot » avec un viseur étonnamment clair même s’il reste petit, avec juste un cadre collimaté pour l’indication de la parallaxe.

Sur le dessus, la grand molette sert à faire avancer le film – pas de tirer-pousser comme le Minox – et est aussi le compteur de vue, qui se remet à zéro automatiquement. La seconde, plus petite, sert à noter la sensibilité ( de 25 à 400 Asa) et l’ouverture choisie, de f2,8 à f16. La vitesse d’obturation est comprise entre 1/30s et 1/250s. En cas de luminosité trop faible, il est possible de lui adjoindre un mini flash. Un bouton au dos de l’appareil permet de choisir le mode flash et dans ce cas, l’appareil synchronise la vitesse au flash.La distance minimale de mise au point est de 20cm.

Parlons justement de l’objectif de ce petit bijou. C’est un Minolta Rokkor 1: 2,8 / 20 mm avec 4 éléments en 3 groupes. Une astucieuse porte coulissante découvre l’objectif. Il y a deux petits boutons pour tirer la porte coulissante et l’un d’eux présente un élément de portrait, ce qui permet de cadrer en carré si l’on veut photographier en portrait.

Toute une série d’accessoires ont été pensé pour accompagner le Minolta 16 – MG : le flash, des porte-filtres, une dragonne métallique, une gaine en cuir.

Des versions spéciales ont vu le jour, dont une en plaqué or … pour espion fortuné sans doute et ne craignant pas d’être repéré !

Ceci étant, si l’appareil est petit, sympa à tenir en mains – enfin, entre les doigts plutôt – il faut reconnaître qu’il est difficile d’encore s’en servir car on ne fabrique plus, à ma connaissance, le film et même s’il était encore fabriqué, je doute qu’il y ai encore des labos qui le développe.

Paradoxalement, on fabrique toujours le film pour le Minox, qui est encore plus petit (8×11). Vous les trouverez chez Fotoimpex

D’ailleurs, en 1972, Kodak sonnait (déjà) le glas de ce format en introduisant le 110, un peu plus grand, et qui allait révolutionner la taille des appareils, à défaut de révolutionner la qualité des photos.

Les plus de 40 ans ont tous en tête des exemples d’appareils photo en 110, les fameux pocket. Si certains n’étaient pas franchement mauvais, le plus grand nombre était juste acceptable au niveau qualité photographique s’entend.

Comme toujours, des sites de références : http://www.suaudeau.eu/memo/collection/divers/minolta-16mg.html et http://www.minolta.suaudeau.eu/histoire/Minolta_16/Minolta_16.html en français, https://simonhawketts.co.uk/2017/01/22/minolta-16-mg-miniature-16mm-camera/, http://www.submin.com/16mm/collection/minolta/index.htm et http://www.submin.com/16mm/collection/minolta/cameras/revue_kb_chrome_small_box.htm en anglais

Et si vous cherchez le mode d’emploi, c’est par ICI

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 26 743 visites
%d blogueurs aiment cette page :