Aller au contenu principal

L’Agfa Clack

Et si je vous dis qu’il a aussi existé un Agfa Clik !

Honnêtement, difficile de faire plus simple comme appareil, et pourtant …

Commençons par les données techniques :

  • objectif à ménisque de 95mm (élément unique avec verre de grossissement intégré)
  • le viseur est de type Galilée (soit un tube avec un verre de visée qui reproduit plus ou moins la taille de l’image captée)
  • ouverture f/11 et f/12.5
  • obturateur à 1/30s plus B
  • filtre jaune intégré
  • photos en 6×9 sur pellicule 120
  • zone focus sur 2 paliers : 1 – 3 m avec l’objectif de gros plan intégré, 3m à l’infini avec juste une bague d’ouverture entre l’objectif et le film

Et pourtant, écrivais-je, les ingénieurs de chez Agfa ont quand même planché sur cet appareil pour assurer de bonnes photos.

Car pour permettre à cet appareil de prendre des photos de qualité avec un objectif aussi simple, il est toujours ouvert à f/11. La meilleure caractéristique est le plan de film incurvé : il n’y a pas de plaque de pression à l’arrière de l’appareil car le film n’est pas censé être aplati. Le corps de l’appareil est de forme ovale lorsqu’on le regarde d’en haut,et le film est conduit autour du dos incurvé de l’appareil pour créer une netteté maximale : une solution intelligente pour créer un appareil photo bon marché et de qualité décente.

Il faut tenir compte de l’âge de cet appareil, créée en 1954 (et jusqu’en 1965 !), à une époque donc où les films rapides n’existaient pas. La valeur la plus utilisable devrait être 50 Asa de ce fait, un 100 Asa serait un maximum.

Le format 6×9 ne permet que de tirer 8 photos sur un film 120, ce qui peut sembler onéreux à l’usage. Mais il faut tenir compte qu’à l’époque, la plupart de ses utilisateurs faisaient tirer les photos directement, par contact, ce qui réduisait dès lors les coûts, même si l’image était relativement petite. Si vous trouvez de vieux albums avec cette taille de photo, dites-vous qu’elles auront sans doute été prises avec un Clack.

C’est un appareil typique de l’après-guerre allemand, vendu à des millions d’exemplaires, peu cher à fabriquer et peu onéreux à l’achat, ouvrant au plus grand nombre l’accès à la photographie familiale, pour oublier le passé et croire en un avenir industriel relancé après tant d’efforts et de sacrifices.

Les premiers exemplaires (comme le mien) sont tout en métal. Ils seront en plastique par le suite, allégeant encore les coûts de fabrication.

Pour le charger, il suffit d’ouvrir un énorme verrou qui se trouve en dessous, d’ôter le corps entier de l’appareil pour y installer le film, classiquement, une bobine en bas, l’autre en haut.

Disons le tout de suite, j’ai des doutes car il n’y a pas de repère pour amorcer le film. Disons que la flèche de départ sera mise en bas. Ensuite, pour le reste, ce sera en regardant à travers le fenêtre rouge inactinique qui est à l’arrière de l’appareil (et que l’on peut occulter avec un petit volet métallique). Je crois que ça va être du sport, comme le Gevabox sans doute (quoique la fenêtre soit en meilleur état que sur le Gevabox).

Pour avoir parcouru de nombreux sites pour vous écrire cet article, il semble néanmoins que les photos tirées de cet appareil soient de bonne qualité. J’ai donc bien envie d’essayer et pourquoi pas avec un film de chez OWAX, le seul fabricant belge de pellicule.

Donc, la suite au prochain numéro …

Mais pour terminer, un mot du Click dont je parlais en début d’article : il fut la version « simplifiée » (?!) du Clack. Sorti en 1958 et jusque dans les années 1970, c’était un 6×6 avec un ménisque de 72,5mm, ouverture f11 et une vitesse de 1/30 plus pause B.

Comme d’habitude, les liens de référence : https://camerapedia.fandom.com/wiki/Agfa_Clack, http://cameras.alfredklomp.com/clack/index.htm en anglais, https://fr.wikibooks.org/wiki/Photographie/Fabricants/Agfa/Agfa_Clack et http://www.network-error.com/photo/camera/camera-fr.htm en français.

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 40 436 visites
%d blogueurs aiment cette page :