Le Polaroid Impulse AF

Si vous en souvenez, je vous ai présenté l’ Impulse 600 l’an passé.

Comme j’avais été frustré de ne pas avoir acheté un autofocus, je ne suis rattrapé par la suite, dans une autre brocante.

La particularité de cet appareil est d’offrir un design finalement moins encombrant que ses aînés (qui restent toutefois au catalogue), les 600 classiques, qu’il faut « ouvrir » pour utiliser.

La même année que ces appareils, Polaroid sort les Images, qui sont encore plus transportables mais utilisent un format de film, hélas disparu, le format Spectra.

Ces appareils voient donc le jour au seuil des années nonante (il seront produit de 1988 à 1994). Moins connu que les classiques 600, ils offrent, outre leur encombrement, quelques avantages non négligeables, surtout le modèle que je vous expose, celui équipé du sonar.

Leur ergonomie permet de bien tenir l’appareil, à plat sur la paume. Le déclencheur est encore à l’arrière mais il aurait été difficile de le placer devant, la place manquait entre le sonar, masqué un temps par le flash, escamotable, l’optique en dessous de laquelle trône la réglette « clair/obscur », la cellule et le viseur.

L’objectif est en deux éléments (contre un ménisque pour l’Impluse 600, entrée de gamme), un 109mm ouvrant à f14.

Son obturateur, électronique comme il se doit, offre des vitesses de 1/3s à 1/200s.

Le sonar, masqué par la grille en nid d’abeille dorée, ne se présente que si le flash est relevé, ce qui met l’appareil en batterie, une LED verte apparait près du déclencheur pour vous signaler que le boitier est prêt. Par habitude, le flash est un incontournable de chez Polaroid.

Le sonar donc assure la fonction d’autofocus, pas linéaire mais basée sur 4 paliers, qui débute à 60 cm jusque l’infini. Un point auquel faire attention cependant : le sonar s’arrête sur le premier sujet qu’il rencontre pour faire la mise au point. Ce qui est un souci si vous voulez photographier à travers une vitre, p. ex.

Et on obtient les meilleurs résultats en appuyant à mi-course sur le déclencheur, ce qui laisse le temps à l’appareil de faire la mise au point et de charger le flash, puis de l’enfoncer fermement pour prendre la photo.

Fait assez rare pour être souligné, l’appareil est doté d’un retardateur de 12 secondes.

Il suffit d’appuyer sur le petit bouton et d’attendre environ 12 secondes que l’appareil déclenche. Notez que si vous voulez vous en servir pour un autoportrait, il vous faudra bien penser votre photo car le viseur, s’il est plus grand que de coutume, n’est néanmoins pas dans l’axe et qu’il n’y a pas de lignes pour la correction de parallaxe. C’est un peu aléatoire, il faut le reconnaître.

Pour le reste, du grand classique : pour mettre un film dedans, un film 600 avec pile intégrée (donc pas un film i-Type moderne), il suffit d’abaisser le petit levier sur le côté droit, qui ouvre la chambre dans laquelle vous allez glisser le pack film. Dès que vous aurez refermé le bas de l’appareil, il va sortir une feuille noire, celle qui protégeait les photos du pack. Il est prêt pour les photos suivantes.

L’Impulse AF possède aussi un compteur de vue, qui se fera piéger par les nouveaux films Polaroid, comme d’habitude : rappelez-vous, les « anciens » packs proposaient 10 vues, les nouveaux seulement 8. Donc, quand vous arrivez à ce chiffre, le film est terminé mais le compteur en compte encore deux.

Notez qu’on s’y fait à la longue.

En résumé, si vous en trouvez un dans une brocante, ne le laissez par partir (sauf s’il dépasse les 25€) car vous aurez là un Polaroid relativement récent, facile à transporter, avec un autofocus précis, un objectif de bonne qualité et capable de faire des photos sans que vous soyez derrière le bouton (retardateur), si besoin.

Il n’a pas la finesse d’un SX-70 – pas le même prix d’ailleurs – ou d’un Image (qui ne sont guère plus utilisables) mais il est quand même plus facile à emporter que les autres Polaroid, tout en gardant ce petit côté « vintage » qui plait tant avec ces appareils.

Pub d’époque

Source : Collection-appareils, Porst 1988 – 1989.

Petite video d’illustration

Des références : https://latelierdejp.org/2022/04/28/le-polaroid-impulse-600/, https://www.lemeilleuravis.com/polaroid-600-impulse-test/, https://collection-appareils.fr/x/html/appareil-6244-Polaroid_Impulse%20AF.html en français; https://retrospekt.com/products/polaroid-600-camera-purple-impulse-autofocus, https://danfinnen.com/review/polaroid-impulse-af-camera-review/ en anglais

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :