Aller au contenu principal

Les télémétriques russes

Les Yashica Electro 35 ou les Canonet QL 17 – QL 19 G III, voire un Minolta Hi-Matic 9 sont presque trop faciles à utiliser et donnent de superbes résultats. Ils font partie de ces fabuleuses machines des année ’60 et ’70, avec déjà des automatismes, discrets et efficaces, mais avec des objectifs fixes.

Les télémétriques russes, c’est une autre tranche d’histoire, celles des années ’30 (même s’ils ont été fabriqués, pour certains, jusque dans les années 80).

Les sites qui en parlent sont en bas de page, comme d’habitude.

Si j’avais une remarque personnelle à faire, je voudrais modifier un peu ce que l’on présente généralement sur ces appareils, à savoir qu’ils sont des copies des Leica et Contax. Sans refaire l’histoire, rendons à César ce qui lui appartient : la plupart des appareils russes ont été construits, au début du moins, avec des pièces issues de prises de guerre (dont les usines en entier parfois). Stricto sensu, ce ne sont pas des copies mais des Leica ou Contax fabriqués en Ukraine (Russie alors). La suite nous montrera que, parfois, certains ont même évolués différemment des Leica produits au même moment.

Bref, j’ai commencé par un Zorki 4K (1974). J’avoue que c’est assez déconcertant, au début.

D’abord, il faut toujours penser à armer avant de modifier les vitesses, afin de ne pas tout abimer. Ensuite, il faut penser à modifier un peu la languette du film pour qu’elle s’accroche correctement dans la bobine réceptrice, amovible, heu… tout en gardant un œil (voire une main, mais bon, nous n’en avons que deux depuis trèèès longtemps) sur le dos de l’appareil, que l’on doit ôter pour la manœuvre. Puis encore, vérifier que le bouton de désolidarisation du mécanisme d’entrainement est bien remis à sa place pour pouvoir armer une ou deux fois avant de refermer.

Notez qu’utiliser un Leica n’est, à ce stade, pas plus facile : il faut aussi recouper la languette et la longueur de l’amorce du film, puis insérer cette languette dans une bobine amovible et qu’il faut ensuite glisser la dite bobine avec la cartouche dans l’appareil, en ayant ôté la semelle. Bref, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ! Je parle ici des Leica des premières générations (I à III) mais aussi du célébrissime M3, voire même de modèle « plus récent » comme le M5 (soyons précis, ces deux modèles ne nécessitent plus de devoir recouper la languette du film, mais le chargement se fait toujours par la semelle). A remarquer qu’en 1958, un Canon P, p. ex., possédait déjà un dos à charnière, une bobine fixe et l’on peut changer les vitesses après avoir armé … copies, copies ?

Bon, revenons à nos Zorki. Si vous êtes tombé sur un bon exemplaire, c.-à-d. pas trop maltraité par les ans et les proprio successifs, tout le reste fonctionne bien : télémètre juste, déclencheur un peu rude mais pas si bruyant que ça et armement facilité, sur le Zorki 4k, par un levier, au lieu d’un bouton à tourner pour l’avancement du film sur les autres modèles. L’obturateur, comme sur les Leica, est en toile caoutchoutée, que l’on peut (doit) régler pour assurer la bonne tension. C’est là aussi un gage de discrétion lors du déclenchement, qui produit un « flop » assez bien amorti.

Vous aurez remarqué la taille du viseur. Sans être aussi confortable que celui du Leica M3 ou M5, il est agréable (avec correction dioptrique si besoin) mais la base du télémètre est plus courte que sur l’allemand (qui fait quand même près de 6,5 cm !), ce qui n’assure pas la même précision, quoique le « patch » soit aussi bien visible et assez facile à régler. Pour info, lorsque l’on parle de base d’un télémètre, c’est la distance entre la fenêtre dudit télémètre (ici la petite carrée quasi au dessus de l’objectif) et la fenêtre du viseur. Enfin, il n’y a pas de cadres collimatés (c-à-d inscrit sur le verre de visée pour voir le cadre de votre future photo) pour les objectifs autre que le 50mm. Si vous utilisez d’autres focales, il faut une tourelle, comme pour les anciens Leica, qui assure la bonne visée.

Ah, j’allais oublier, l’objectif : le mien est un Industar qui a manifestement déjà été démonté et remonté … approximativement car je n’arrive pas à mettre l’ouverture maximale (f1:3,5), mais bon, on s’y fait.

De toute manière, je travaille autour des 5.6, ça simplifie les choses.

Question rendu ? Bah, ça change – vraiment – de la précision chirurgicale des appareils modernes, mais quel charme, quel grain en NB.

J’y ai fait quelques aménagements, pour le rendre plus souple d’utilisation, comme tout simplement un bouton soft release sur le déclencheur (garni de « pointes » un peu inconfortables à l’usage, même si antidérapantes). Et comme je réfléchissais à un truc pour le porter facilement, car il ne possède par d’œillets pour y attacher une sangle, j’ai pu trouver une gaine en cuir. Heu, costaude la gaine, taillée dans un cuir épais, à l’odeur particulière (venant, paraît-il, des bains de tannage propres à la Russie). En tout cas, elle protège super bien et permets de porter l’appareil sans soucis (juste que ça rajoute un peu de poids à un appareil déjà pas si léger).

Dire que cet appareil était un peu désuet en 1974 peut sembler étrange, mais face à la concurrence japonaise, il n’avait plus aucune chance. Et pourtant le Zorki 4 K a sans doute été le télémétrique le plus fabriqué et le plus vendu au monde. Vous en trouverez de ce fait à des prix qui restent abordables sur les sites de vente.

Franchement, c’est une expérience à tenter, surtout au prix auquel ils sont proposés.

Et puis, il y eu le Fed 2 (1969). Là, on manipule un Leica III (enfin, c’est ce qui s’en rapproche le plus) mais pour – au moins – 100 fois moins cher !

Oui, vous avez bien lu, c’est un FED 2

Ne me faites pas écrire ce que je ne pense pas : ce Fed 2 datait de 1969 (produit de 1955 à 1970 avec quelques variations – 8 en fait). C’est un mélange entre la douceur des commandes d’un Leica et la large base télémétrique d’un Contax (ou Kiev), mais la régularité de sa fabrication n’est pas gage de fiabilité. Sa construction est loin des standards d’un Canon ou d’un Leica. Mais au prix où vous les trouverez parfois, c’est de la découverte assurée.

Son objectif est un Industar 26 M, pas vraiment réputé pour ses qualités optiques (certains le surnomment le « bouchon de boitier ») mais il a son charme. Et il va bien avec l’appareil … si, si, ça compte aussi un peu d’esthétique. Ici encore, il faut penser à armer l’appareil avant de changer les vitesses, sinon, salade de pignons en perspective ! Ceci étant, vous pouvez monter dessus n’importe quel autre objectif en standard Ltm 39 et il y en a de très bons (Jupiter 3 ou Jupiter 8, notamment).

Kiev 4 AM de 1982

Pour continuer mes russeries, j’ai eu la chance de trouver à prix abordable un Kiev 4am. Nous sommes chez Contax, mais version soviétique (dans les années ’80 tout de même). La particularité de cet appareil, outre d’avoir gardé une ligne issue des années ’40 jusqu’au seuil des années ’90, c’est sa base télémétrique très large. Je crois ne pas me tromper en disant qu’elle est sans doute la plus large d’un appareil « grand public » : près de 7 cm de long, ce qui donne un très bon rendu d’image, même si l’œilleton de visée paraît très petit. Et, petite particularité mécanique, vous pouvez régler la distance sans devoir toucher le fut de l’objectif : une petite molette – il est vrai pas vraiment bien placée – permet de faire tourner l’objectif lors de la mise au point. Je vous dis pas la mécanique de précision qu’il y a derrière tout ça …. Il était équipé d’un Hélios 103, ouvrant à f1:1,8, lui aussi des années ’80. Les Contax Kiev possèdent une bague particulière qui assure un montage rapide et serein des objectifs mais qui est propre à ces appareils, ce qui limite la compatibilité. L’obturateur, comme sur le Contax, est à lamelles métalliques horizontales, qui donne un son assez sec, sans être très bruyant, lors du déclenchement.

Les appareils russes se vendent en quantité ( ce qui ne rime pas toujours avec qualité) sur les sites de vente bien connu. Souvent issus des anciens pays dits de l’Est, la plupart sont en bon état mais cela ne vous dispense pas de quelques vérifications lors de la lecture des explications du vendeur au sujet de son appareil. Notamment vérifier que le télémètre est juste, que les rideaux (toile caoutchoutée) ou lamelles (Kiev) sont en bon état, que les vitesses lentes sont fonctionnelles, que les bobines réceptrices sont bien présentes lors de la vente, par exemple.

Sinon, attrait garanti lorsque vous sortirez avec votre Fed, Zorki ou Kiev (pour ne citer que ceux que je connais et ai essayé). Mais prenez votre temps et redécouvrez les joies des cellules à main, de la règle des « sunny 16 », de l’hyperfocale … et bonnes photos.

Ce ne sont pas des appareils qui « vont vite », sauf avec un peu d’habitude. Pour les personnes nées après l’invention de l’autofocus, c’est un art de la patience qu’il convient d’apprécier.

Enfin, dernier avantage, mais non des moindres si vous investissez dans un bon exemplaire (je vous recommanderais un Zorki 1c dont je parlerai ailleurs), vous pourrez toujours monter les optiques prestigieuses de chez Leica, qui sont les montures à vis en LTM 39 (monture « Leica vissé » : Leica Thread Mount (LTM) ou Leica Screw Mount (LSM) en anglais). Elles ont un prix – soyez attentif et raisonnable – mais comme vous aurez fait des économies sur le boitier …. Et, si les optiques Leica sont les plus connues, d’autres marques à l’époque, comme Voigtländer, Canon, Jupiter, etc. ont aussi créé des objectifs de grandes qualités.

Pensez quand même que la plupart sont sensibles au flare (pas de traitement multi couche comme pour les optiques modernes), que vous serez loin du rendu « millimétrique » des optiques développées pour le numérique, mais quel charme.

Voici une petite revue récapitulative des appareils cités :

Vous trouverez plein de sites qui en parlent, mais surtout en anglais. Je vous recommande ceux-ci, en français : http://www.collection-appareils.fr/avoscrayons/html/Boitiers_russes.php pour un aperçu rapide des télémétriques russes ou encore https://www.danstacuve.org/test-du-zorki-4k-fort-en-caractere-2/ Pour les optiques, http://35mm-compact.com/anciens/objectifs-m39-russes.htm ou encore https://pierretizien-photos.blogspot.com/p/objectifs.html

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Tout le site en quelques mots

11 mai 2020 (1) 18 mai 2020 (1) 24x36 (1) 110 (1) 120 (1) activiste visuel (1) Aki-Asahi (1) Alberto Giacometti (1) Asahi Pentax Auto 110 (1) B+W (1) Belgique (2) Bill Biggart (1) Blow-up (1) Brupixel.be (1) Camper (1) Canif Suisse (1) Canon (4) Canon 6D Mark I (2) Canon A-1 (3) Canon AE-1 (2) Canon AE-1 Program (1) Canon AV-1 (1) Canon EF 17 - 40 f1:4 série L (3) Canon EF 24 -70 f1:2.8 série L (1) Canon EF 24 -70 série L (1) Canon EF 28-105 (1) Canon EF 70 - 200 f1:4 série L (3) Canon EF 70 - 200 série L (1) Canon EF 85 mm (1) Canon EF M 15- 45mm (1) Canon EF M 22mm (1) Canon Eos (2) Canon Eos 5 D Mark II (1) Canon Eos 5D Mark II (6) Canon Eos 5D Mark III (2) Canon Eos 6 D (3) Canon Eos 6D (1) Canon Eos 6D Mark I (1) Canon Eos 30 (4) Canon Eos 33 (2) Canon Eos 50E (1) Canon Eos 50M (2) Canon Eos 100 D (2) Canon Eos EF-S 18 - 55 (1) Canon Eos M50 (5) Canonet QL 17 G III (6) Canonet QL 19 G III (2) Canon F-1 (5) Canon F-1 News (1) Canon F-1N (1) Canon F 1 (1) Canon FI N (1) Canon Ftb (1) Canon New F-1 (1) Canon New F1 (1) Canon P (8) Canon Powershot G5X (2) Canon S 35 mm (1) Canon Zoemini (1) Canon Zoemini C (2) Canon Zoemini S (1) CaseLogic (1) Centon 500 mm miroir (1) Chip East (1) Climber (1) Cokin (1) confinement (2) conteur mutilmédia (1) Coronavirus (1) Cosina (1) Covid 19 (1) Cuff Peak Design (1) culture (1) Don Mc Cullin (2) doubleur de focale Canon 2x (1) DxO (1) dé-confinement (1) déconfinement (3) Eastpak (1) Editions Eyrolles (1) EF 24 -70 f1:2.8 série L (1) EF 24 -105 f1:4 série L (1) EF 70 - 200 f1:4 série L (1) Elmarit 90mm f3.5 (1) ElYashica Electro 35 GTN (1) Exploration Urbaine (1) extender Canon 2x (1) Fed 2 (1) Fed 5cm (1) films argentiques (1) Fondation Giacometti (1) Fotoimpex (1) Framasoft (1) Framasphère (1) Freewell (1) Fuji (2) Fuji Instax (1) Fuji Instax square (1) Fuji Instax Square SQ 10 (1) Fuji Instax wide (1) Fuji Pack 100 (1) Fuji Q10 (1) Fuji ST 601 (1) Fuji X-E2 (3) Fuji X20 (1) Fuji X 20 (1) Fuji X100 (1) Fuji X 100 (1) Gaffer (1) Giacometti (1) Gilles Caron (1) Gorilla (1) HORECA (1) Hoya (1) hybride (1) hyperfocale (1) Hyperrealism sculpture (2) Hélios 103 (1) Impossible project (1) Industar 22 (1) Industar 22 f3.5 (1) Instagram (1) Jean-Pascal Giacometti (2) Joël Meyerowitz (1) Jupiter 3 (1) Jupiter 8 (1) Jupiter 8 35mm f1:2.8 (1) Jupiter 12 (3) K&F Concept (1) Kiev 4A (1) Kiev 4AM (3) Kiev 60 (1) Kiev 88 (1) Kodak (1) Lee (1) le gaffer (1) Leica (3) Leica 0 (1) Leica II (2) Leica IIIf (5) Leica M2 (1) Leica M3 (8) Leica M5 (6) Leica M6 (5) Leica M7 (1) Leitz Photographica Auction (1) Lightroom (2) Lowepro Passport Sling (1) Lowepro Slingshot (1) LR 44 (1) Luminar (2) Luminar 3 (1) Luminar 4 (12) Mamya 645 Super (3) Mamya 645M (4) Manager (1) Manfrotto (2) Manfrotto compact MKC3 (1) Minolta Autocord (2) Minolta X-700 MPS (1) Minolta X 300 (1) Minoolta X 500 (1) Moman (1) Mons (1) monture FD (1) moyen format (1) Neewer (1) Neweer (1) Neweer Pro Camera (1) New Prodia (1) Nikon (3) Nikon F (2) NiSi (1) NiSi France (1) Olympus OM-D-E M5 (1) Peak Design (1) Peak Design Clutch;Peak Design Cuff (1) Peak Design Everyday Sling 5l (1) Peak Design Eveyday 15" (1) Peak Design Sling 5l (1) peinture abstraite (1) Pentax (1) photo animalière (1) photo de rue (1) photo et neige (1) photo et pluie (1) photographe (1) photographie (1) photographie couleur (1) photographie NB (1) photographie noir et blanc (1) photographier sous la pluie (1) photojournalisme (1) photo sous la neige (1) Pierre Soulage (1) pile zinc-air PX 675 (1) Polaroïd (1) Polaroïd 360 (1) Polaroïd Originals (1) Rambler (1) rangefinder Canon P (1) Redged (1) reflex (1) Retro Camera (1) Ricoh GR1 (1) Ricoh R1 (3) Rollei A110 (1) Rollei A 110 (3) Rolleicord (1) Rolleiflex (1) Rolleiflex Automat 4KB 3,5 bay 1 ou Rolleiflex MY – EVS type 1, 3,5 bay 1 (2) Ross Lowell (1) Sebastiao Segaldo (1) secteur culturel (1) Skylum (1) Sony (2) Sony RX 100 Mark 2 (2) street photography (1) Studio D 136 (1) Swiza (1) Traveller (1) Twin Towers (1) télémétrique (2) télémétrique Canon P (1) Une vision de la photographie (1) URBEX (1) Victorinox (2) Viviane Maier (1) Voigtländer (1) Voigtländer Ulrton 35mm f1:1.7 (1) Voigtländer Ultron 35 mm (2) Voigtländer Ultron 35mm f1.7 (2) Walker Evans (1) WeinCell MRB 625 (2) Wenger (1) Xume Manfrotto (1) Yashica (1) Yashica C (3) Yashica D (3) Yashica Electro 35 (2) Yashica Electro 35 GSN (1) Yashica Electro 35 GT (1) Yashica Electro 35 GX (1) Yashica Matt (1) Zeiss (1) Zeiss Ikon ZM (4) Zenza Bronica S2 A (1) Zenza Bronica S2A (1) Zink (1) zone de netteté (1) zone focus (1) zone focusing (1) Zorki (1) Zorki 1c (4) Zorki 4 (1) Zorki 4K (4) Zorki Ic (3) Zorki IIIc (1) Zéro Ink (1)

Statistiques du blog

  • 1 045 visites
%d blogueurs aiment cette page :