Aller au contenu principal

Le Fujica AX-3

Voilà, je boucle la boucle des Fujica AX : après le AX-1, le AX-5 c’est au tour du AX-3.

Si je trouve un STX-1 abordable, j’aurais fait le tour de cette série, rappelons-le, sortie en 1979.

Je résume :

  • le STX-1 est une évolution du ST 601 sorti au début des années septante. Tout mécanique, il est l’entrée de gamme par excellence.
  • le AX-1 est un appareil tout automatique non débrayable à priorité ouverture, destiné aux photographes qui ne veulent pas se compliquer la vie et qui savent pouvoir faire confiance dans leur boitier
  • le AX-3 est le milieu de gamme, automatique à priorité ouverture, semi-auto ou manuel, destinés aux photographes passionnés et déjà un peu expérimentés
  • le AX-5 est le haut de gamme, avec tous les modes possibles, destinés aux amateurs exigeants ou aux professionnels, il se présente – sans complexes – comme une alternative abordable au Canon A-1

Donc, comme je l’écrivais, le Fujica AX-3 se positionne pour les photographes passionnés et déjà un peu expérimentés : il propose l’exposition automatique à priorité ouverture, un mode semi-automatique et manuel, un aperçu de la profondeur de champ, de l’ouverture et des informations sur la vitesse choisie, le verrouillage de la mémoire d’exposition (AE).

Il est compact, léger, avec une ergonomie agréable avec toutes les commandes regroupées sur le dessus du capot. Enfin – et ça mérite d’être souligné – c’est un appareil que l’on peut utiliser tout de suite, même sans lire un mode d’emploi tellement il est facile.

Techniquement, l’obturateur du plan focal est électronique et les vitesses vont de 2s à 1/1000s plus la pause B. La synchronisation du flash est de 1/60s et elle se fait automatiquement dès qu’un flash Fuji est monté sur la griffe bien qu’il reste toujours la possibilité de monter des flashs plus anciens (prise PC).

La vitesse d’obturation sélectionnée est indiquée sur le côté gauche du viseur par un indicateur LED. L’AX-3 affiche le réglage de l’ouverture en haut du viseur grâce à une liaison mécanique. L’AX-3 utilise une mesure moyenne pondérée centrale avec des cellules photoélectriques en silicium.

le résumé de ce que vous voyez dans le viseur

C’est donc un boitier à exposition automatique à priorité ouverture mais vous pouvez toujours basculer en mode manuel sans que l’appareil ne vous « lâche » car il suggère toujours une vitesse/ouverture idéale, que vous suivez ou pas.

Notez que l’appareil a toujours besoin de piles pour fonctionner car le déclencheur est électro magnétique (un 4LR44 de 6v). Cette pile alimente bien évidemment aussi la cellule et le calculateur, ici aussi un « vrai » micro ordinateur comme sur le Fujica AX-5.

Comme les deux autres, il accepte la nouvelle monture Fuji X, qui n’a rien à voir avec la Fuji X moderne. Outre les nouveaux objectifs, il accepte les anciennes optiques en M42 pourvu que vous ayez acheté un adaptateur qui vous permette de les monter sur le nouveau boitier.

Bien évidemment, il est compatible avec tous les accessoires prévus pour la série AX (moteur, flash, dos inscripteur, etc.).

C’est un appareil complet, destiné à combler les photographes . Il sera sans doute le plus vendu de la série car justement suffisamment complet et simple d’utilisation.

Un viseur clair, avec toutes les info nécessaires renforce cette impression de facilité. Un astucieux système permet en outre de voir l’ouverture choisie sur l’objectif directement.

source : Cameragx, le viseur du AX-3

Résumé technique :

Viseurverre de mise au point avec stigmomètre, microprismes et lentille de Fresnel
Informations dans le viseurrappel du diaphragme et échelle des vitesses, plus diode indiquant la pose B, une diode rappelant le mode de fonctionnement en semi-automatique
Mise au point manuelle avec touche de vérification de la profondeur de champ
Obturateurplan focal en tissu, à commande électronique, auto lubrifié au Teflon
Vitesse 2s à 1/1000s plus pause B
Retardement (s)électronique de 12s avec signal sonore, débrayable
Déclencheurélectromagnétique, filetage pour déclencheur souple
Expositions multiplescommandée par levier spécial (le R du rembobinage)
Modes photo automatique à pleine ouverture, semi-automatique à pleine ouverture ou à ouverture réelle, débrayable en manuel
Modes de mesurecellule au silicium couplée
Sensibilité du film (ISO)de 12 à 3 200
Correction d’expositionen jouant sur les réglages à l’aide des diodes indicatrices du viseur
Mémorisation de la mesureoui
Flash1/60 s, automatique
Prise pour flash externegriffe à contact central ou prise standard
Alimentationpile 6 V type 4LR44
Contrôle des pilespermanent par clignotement de la diode B dès la mise en route
Poids (g)520 gr tout nu
Accessoires en optionmoteur d’armement Fujica X, dos interchangeable permettant les inscriptions manuelles, flashes Auto-Strobo 300 X et Auto-Strobo AZ, bague d’adaptation pour objectifs M42
Petit truc utilele volet permettant d’occulter le viseur en cas de pause longue

Que penser de l’appareil ?

Comme ses frères, n’en achetez qu’un qui a été testé (ne vous faites pas avoir comme moi) car les déclencheurs électro magnétiques sont parfois capricieux.

Vous devrez peut-être changer la mousse d’amortissement du miroir et celle du bord de la porte arrière. Hormis cela, rien, de spécial, ce sont de bons appareils que l’on a envie de sortir tellement ils sont pratiques et sympa (hé oui, il y a des appareils que j’ai envie de qualifier de « sympa », pour leur bouille, leur confort d’utilisation, leur simplicité et leur fiabilité – ils ont quand même 40 ans)

Moins connus que les sempiternels Canon, Pentax, Minolta ou Nikon, ils méritent pourtant qu’on les considère lors d’un choix.

D’autant que leur prix reste stable. Normalement, pour un AX-3 fonctionnel, avec au moins un Fujinon 50mm, vous devriez débourser 50€ maximum.

Ils s’inscrivent résolument dans la mouvance des appareils encore tout en métal mais déjà bien compacts de la fin des années septante, début quatre-vingt.

Le Fuji AX-3, comme le reste de la série, ne prendra pas de place dans votre sac mais il sera toujours là pour vous aider à capter l’humeur du moment. En street photo, la qualité de sa mesure, sa petite taille et sa discrétion en font une arme redoutable

https://i0.wp.com/www.collection-appareils.fr/gestion_catalogue/images/1335473115.jpg?w=695
source : Collection-appareils, Grenier-Natkin 1981

Petite video d’illustration

Pour le mode d’emploi, c’est par ICI

Quelques références : https://camerapedia.fandom.com/wiki/Fujica_AX-3, https://cameragx.com/tag/fujica-ax-3/, https://filmphotography.eu/en/fujica-ax-3/, https://en.wikipedia.org/wiki/Fujica_X-mount en anglais, http://www.collection-appareils.fr/x/html/page_standard.php?id_appareil=1715, en français

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 26 730 visites
%d blogueurs aiment cette page :