Il pleut (encore) !

Mi décembre 2019, il pleut, il pleut, …. si seulement il pouvait neiger !

Bref, si un peu de pluie ne rebute pas le photographe, les averses font réfléchir ! Pourtant, que de belles photos en perspectives, lorsque les sols sont mouillés, créant de magnifiques reflets; lorsque les rares feuilles trempées laissent couler les dernières gouttes sur leur couleur de rouille.

Quelques petits trucs pour (quand même) profiter de ces moments humides:

  • pensez à vous équiper d’un poncho, ça ne coûte pas cher et si vous le prenez large, il vous couvrira ainsi que votre sac à dos ou autre. L’avantage de le prendre large c’est qu’il ne se transformera pas trop vite en cabine de sauna portable (aération meilleure),
  • prévoyez une housse étanche pour votre sac. Certaines marques le fournissent d’origine (Lowepro, Neewer, par exemple). Si ce n’est pas fourni avec, un petit tour chez Décathlon, où vous acheterez votre poncho p. ex., vous permettra de trouver votre bonheur à prix raisonnable pour presque toutes les tailles de sac,
  • équipez vous de Goretex (vêtements et chaussures), ou produits similaires, pour rester au sec le plus longtemps possible. Il y a moyen de faire de bonnes affaires, les soldes arrivent (janvier), ou sur les sites de seconde main,
  • si vous voulez éviter d’avoir froid, pensez au principe des couches. Un sous vêtement en laine de mérinos ou en textile technique, sur lequel vous passez un pull léger en fleece, sur lequel vous pouvez encore superposer un pull en fleece « lourd » (250 gr ou 300 gr). Pourquoi le fleece ? Ben d’abord parce que la plupart de ces vêtements sont issus du recyclage de plastique (la planète vous dit merci), mais encore parce qu’ils construisent une mince couche d’air entre vos différents vêtements et c’est là la meilleure isolation qui soit,
  • il existe aussi, pour ceux qui ont vite froid aux mains, de petits accessoires chauffants et réutilisables. Ce sont de petits sachets contenant un gel qui s’active sous l’effet d’une pastille métallique que l’on « croque ». Chaleur confortable d’au moins une demi heure. Pour regénérer, un petit plouf dans une eau bouillante et c’est reparti. Très abordable,
  • il existe aussi des « manchons » souples dans lequel vous allez glisser votre appareil, laissant seulement le bout de l’objectif dehors. Protection maximale pour l’appareil, que vous pouvez manipuler facilement par les ouvertures prévues à cet effet et qui ne laissent pas passer l’eau et n’oubliez pas de garder votre pare-soleil au bout de l’objectif, ça sert aussi à protéger des gouttelettes,
  • pensez à avoir un petit carré de tissu en micro-fibres pour essuyer vos boitiers ou lentilles,
  • prenez des batteries de rechange car le froid qui s’invite généralement avec la pluie, surtout l’hiver, va vite épuiser vos accus. Et gardez ces rechanges dans vos poches, elles aiment la chaleur !
  • si vous partez seul en randonnée photo, prévoyez un thermos avec une boisson chaude plutôt qu’une flasque d’alcool (d’accord, ça prend moins de place, mais ça réchauffe moins longtemps – effet coup de fouet), et un petit coupe-faim car le froid consomme de l’énergie,
  • certains boitiers sont tropicalisés mais ça ne veut pas dire qu’ils apprécient l’eau ! Et n’oubliez pas que vos objectifs doivent aussi être munis de joints pour continuer à assurer l’étanchéité (p. ex. le Canon Eos 5 D est tropicalisé et les objectifs de la gamme L ont un joint d’étanchéité entre la monture et l’objectif, idem chez Olympus OM D 5 ME ou OM D 1 M, chez Fuji, etc.),
  • enfin, lorsque vous quitterez le petit bistrot où vous aurez pris un chocolat chaud – ben oui, vous aviez oublié le thermos ! – pensez à la différence de température qui formera une buée sur la lentille de l’objectif (merci le petit carré de micro fibre). Au fait, pourquoi un chocolat chaud et pas un thé ou un café ? Parce que c’est moins diurétique et que les sanisettes sont rares en Belgique !
  • pour terminer, ne jetez plus les petits sachets de silicate que vous trouvez souvent lors de vos achats d’appareils électroniques, ils peuvent toujours vous sortir d’un mauvais pas si vraiment il a beaucoup plu. Nichés au fonds de votre sac, ils absorberont le surplus d’humidité jusqu’à ce que vous remettiez le tout au sec, à la maison, par exemple.

Voilà, je pense avoir fait le tour des petits trucs qui vous permettront d’apprécier – à sa juste valeur – les joies de la pluie ! Bonnes photos.

Pour les photos en hiver, je vous renvoie sur le site de Philippe qui vous donne, comme d’habitude, d’excellents conseils : https://pix-visu.me/2019/12/13/photographier-les-beautes-de-lhiver/

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.