Ça y est, encore un appareil extrait du capharnaüm de chez mes parents. Et quel appareil, un Canon Snappy 20 tout jaune !

Je le tourne et retourne entre mes mains fébriles car celui-là non plus je ne le connaissais pas, décidément …

Alors, souvent, les appareils de ce type sont étanches (les Minolta par exemple) mais attention, pas celui-ci. Il a un air de baroudeur, mais seulement l’air.

En ouvrant la trappe à piles, je déchante : elles ont coulé. Faudra prévoir un bon nettoyage et espérer que les contacts ne sont pas fichus.

Allez, j’embarque l’engin pour le regarder à mon aise, chez moi.

Manifestement, c’est un appareil voulu simple, tout est automatisé : le chargement du film, l’avance jusque la première vue, l’armement bien sûr et l’exposition, tout comme le déclenchement du flash. Et, in fine, le rembobinage, en fin de film, est automatique.

C’est un appareil destiné aux personnes qui ne veulent pas s’encombrer d’un mode d’emploi à rallonge : je mets le film dedans, je vise, j’appuie, clic-clac, c’est dans la boîte !

C’est typiquement un petit appareil de vacances : sa longue lanière permet de le porter autour du cou et son objectif, caché sous un volet de protection qui allume le boitier quand on l’escamote, évite un étui, toujours encombrant.

Pour autant, puisque je fais mention de l’objectif, celui-ci est quand même constitué de quatre lentilles, les trois premières étant même en verre (et bizarrement, la quatrième en plastique, y a pas de petites économies).

Bref, apparut sur le marché en septembre 1982, c’est un appareil compact soucieux du budget des acheteurs. Pourtant, cela n’exclut pas un brin de fantaisie et le Snappy 20 (un des premiers de cette célèbre famille) a existé en quatre couleurs un peu « peps » : jaune, bleue, rouge, blanche et pour les plus sérieux, en noir.

Tiens, en parlant de « sérieux », il faut savoir que le Snappy 20 est sorti quasi en même temps que le Snappy 50, plus performant (il est autofocus lui) mais qui lui n’a existé qu’en gris/noir.

Tout automatique, écrivais-je un peu plus haut, avec un objectif 35mm ouvrant à f4,5 et avec une mise au point fixe. Une diode signale si on risque la sous exposition et il faut allumer le flash, qui se déclenche alors automatiquement (le bouton orange glisse vers la gauche pour le mettre en batterie).

C’est donc un petit « point and shoot », qui a cependant retenu la critique, positive, de Popular Photography, qui écrivait de lui : « Dans ce cas, le nom dit tout. « Snappy » fait sûrement référence aux légions de tireurs d’élite à cartouche et à disque que Canon espère attirer vers le 35 mm avec ces modèles peu coûteux et hautement automatisés.
Assez compacts et plutôt beaux dans un plastique de l’ère spatiale, les Snappies ont un côté droit fortement quadrillé et profilé qui fait que la main tient un, euh .. . se casser. Le fonctionnement nécessite un minimum d’attention, bien qu’il ne soit pas aussi « sans décision » qu’avec les modèles Kodak Disc.
… Pour leur public cible de preneurs de photos auparavant non critiques, les appareils photo Snappy devraient être une révélation. La combinaison d’énormes négatifs 24×36 mm (comparativement) et d’appareils photo intelligemment conçus devrait donner des tirages beaucoup plus nets et plus fins que ceux auxquels ces photographes sont habitués. »

En 1984, une version spéciale dénommée SNAPPY 84 sortira à l’occasion des jeux Olympiques de Los Angeles.

Source : Philcameras.be

Très années quatre-vingt, ce drôle de petit compact fonctionne toujours. En effet, après avoir nettoyé les traces d’oxydation, j’ai remis deux piles AA et c’est reparti (sauf le flash, hors service) !

Il n’est pas vraiment discret mais il fait le job : viser, déclencher et garder un souvenir précieux (ou pas) de ses sorties.

En résumé, un petit appareil que l’on voit parfois fleurir dans les bonnes brocantes et qui garde un certain attrait (visuel et pratique) si vous voulez un compact facile mais de bonne qualité et – surtout – pas cher ! Vous devez pouvoir l’emporter pour 15€ maximum.

Faites juste attention au compartiment des piles, qui doit être propre et se fermer facilement.

Si vous en trouvez un, soyez curieux, prenez le avec vous.

https://i0.wp.com/collection-appareils.fr/gestion_catalogue/images/1350998224.jpg?w=616&ssl=1
Source : Collection-appareils, Photokina 1983 -84.

Les spécifications techniques

Appareil photo 35 mm à objectif fixe et obturateur entièrement automatique
Taille de l’image 24 x 36 mm
Mise au point fixe
Objectif 35 mm f/4.5 (4 éléments en 4 groupes), cache objectif rapide fourni.
Obturateur et ouverture programmés à commande électronique. Vitesses d’obturation contrôlables à partir de 1/20 sec. à 1/500 s.
Viseur galiléen inversé. Grossissement de 0,45x. Vérification de la batterie et témoin de tremblement de la caméra fournis.
EE SPC pour programme entièrement automatique EE avec deux vitesses d’obturation. Plage de mesure de 9,3 à 15 IL (à 100 ISO). Vitesses de film ISO 100 et 400.
Guide Flash intégré n° 11 (à 100 ISO en mètres). Lorsque le voyant d’avertissement de bougé de l’appareil photo s’allume, tirez le commutateur de flash pour activer le flash.
Source d’alimentation Deux piles AA de 1,5 V
Chargement du film : après avoir ouvert le dos de l’appareil photo, alignez l’amorce du film sur le repère, puis avancez automatiquement jusqu’à l’image 1 en appuyant sur le déclencheur. L’avance du film est automatique.
Compteur d’images par addition des vues. Se réinitialise automatiquement lorsque le dos de l’appareil photo est ouvert. Décompte pendant le rembobinage du film.
Rembobinage automatique avec le bouton de déverrouillage et l’interrupteur de rembobinage.
Dimensions &Poids 148 x 58 x 44 mm, 290gr

Petite video d’illustration

Des références : https://camerapedia.fandom.com/wiki/Canon_Snappy_20, https://global.canon/en/c-museum/product/film108.html, https://www.collectiongeven.com/piwigo/picture.php?/3846, https://www.newwavepool.shop/products/canon-snappy-20-35mm-camera-serial-1420371?variant=39622558482518 en anglais, https://collection-appareils.fr/x/html/appareil-3380-Canon_Snappy%2020.html, http://www.philcameras.be/collection/collectionm/cde/canomm.html#snappy20 en français