En 2019 j’avais déjà eu le plaisir de participer à cette bourse aux appareils photo anciens ou neufs et j’y avais fait de belles rencontres, surtout des passionnés et des collectionneurs pointus.

Las, l’an passé, un satané virus avait empêché la tenue de ce rassemblement, au grand dam de tout le monde.

Si ce toujours f… virus est encore bien là, des parades ont été trouvées et, moyennant le respect de certaines règles de bon sens, la bourse a bel et bien eu lieu à l’Athénée Crommelynck, comme à chaque fois.

Malgré de nombreux rappels pour expliquer que la bourse aurait bien lieu, quelques vendeurs ne sont pas venus, dommage.

Les plus sympas étaient là, c’est ce qui compte ! De toutes les nationalités (allemand, belges des deux rôles linguistiques, français), tout comme les visiteurs, venus de tous les horizons, certains simples badauds, d’autres à la recherche de la merveille qui leur manque ou qui les fera craquer, quelques jeunes aussi (pas assez à mon goût) venus découvrir des mondes qu’ils essaient avec enthousiasme et témérité, ….

Et c’est très agréable de revoir des personnes avec qui j’ai déjà partagé ces moments, je les salue encore.

Bref, tout ce petit monde a vendu, acheté. Votre serviteur ayant lui résisté à tout et s’étant contenté de vendre quelques pièces, allégeant ainsi ses armoires et gagnant quelques précieuses places de rangement.

Finalement, nous nous sommes dits « à l’année prochaine », en croissant les doigts.

Peut-être un regret (mais les exposants ne sont jamais contents) c’est que nous aurions aimé plus de passage. Ce n’est pas faute d’avoir fait la promotion de l’évènement. Alors, le temps pourri qui n’incitait pas à sortir, la proximité avec St Nicolas, … ?

J’aurais aimé faire un mini reportage sur cette bourse mais étant seul, c’était par trop compliqué car outre cette grande sale, une seconde, dans un autre bâtiment abritait non seulement d’autres vendeurs mais aussi un mini studio avec modèles et photographes pro qui dispensaient leurs conseils . Pourtant, il y avait quelques « spécimens », comme on en trouve dans toutes les bourses thématiques, qui méritaient quelques clichés !

Ceci étant écris, c’est fou ce que l’on trouve dans ce type de bourse, et il y a des pépites qui méritent le déplacement, des objets étonnants, parfois rares. De quoi ravir les curieux, les passionnés, le simple visiteur qui découvre la richesse incroyable de ce que l’on a pu inventer pour capter toutes les images qui sont notre héritage d’un temps qui a passé.

Je ne m’en lasse pas. Donc, effectivement, sauf catastrophe, rendez-vous l’an prochain, même lieu !