Aller au contenu principal

Pentax Z 10

Ce Pentax sera l’avant dernier que je vous présente et c’est le second appareil que j’ai repris chez le vide grenier, avec le Pentax P30 que je vous ai présenté plutôt.

Ce Pentax Z 10 est sorti en 1991, soit six ans après le Pentax P30. Et je dirais que « ça se voit », la forme et le style sont tout à fait différents et un peu … déconcertant.

Le Z-10 est un appareil d’entrée de gamme, sa sortie allait inaugurer la série Z dont l’aboutissement sera le Z-1.

Qui dit nouveaux appareils dit aussi souvent nouvelles optiques, dont les fameux zooms FA, extrapolés eux aussi des optiques K, puis K-A.

La particularité de ces nouveaux zooms est qu’ils sont à assistance électrique :

« […] Le fait de manœuvrer la bague des focales engage donc l’assistance d’un moteur électrique. Celui-ci adapte la rapidité du changement de focale à la vitesse de rotation de la bague par l’utilisateur. Il est toutefois possible de débrayer cette assistance. Sur ces objectifs, il y a un bouton poussoir à trois positions. Une de celles-ci, nommée AS, a une utilisation originale. Elle ne peut être maintenue, il faut pousser le bouton sur cette position le temps d’un réglage. Si on le presse simultanément avec le bouton « – » qui se trouve sur le boîtier, on mémorise la focale en cours et celle-ci devient la focale par défaut. Elle peut être rappelée instantanément par l’appui sur un bouton … en perdant complètement la mise au point !

En pressant le bouton en position ‘AS’ et en appuyant sur le bouton du boîtier « + », et en cadrant, on mémorise le taille du sujet. A chaque pression sur le déclencheur, l’appareil recadre pour maintenir la taille du sujet. Cela fonctionne assez bien avec un sujet qui s’est déplacé, mais cela ne fonctionne pas avec un sujet en mouvement.[…] » source : http://www.collection-appareils.fr/x/html/appareil-2291-Pentax_Z-10.html

C’est encore une fois un appareil destiné « aux amateurs » qui voudraient, peut-être, évoluer. Il est donc doté d’un mode « Program » et d’un mode « Manuel ». Dans le mode P vous ne verrez pas d’indication du couple vitesse/ouverture choisi par l’appareil, il faut lui faire confiance (mais bon, chez Pentax, ils sont loin d’être mauvais à ce jeux là).

Dans le mode M, la mesure de la lumière passe en mesure Spot (très ciblée donc).

Pour le reste, il vous simplifie vraiment la vie : vous chargez le film, dont il détecte la sensibilité (codage DX), il charge la pellicule jusqu’à la première vue et il ne vous reste plus qu’à viser et appuyer sur le déclencheur pour votre première photo (sorry, les appareils qui feront tout à votre place, c’est pour plus tard, dans les années 2020 et suivantes).

Ce qui frappe lorsque vous regardez l’appareil pour la première fois, c’est la place de la griffe porte flash, déportée sur la droite, près du déclencheur. Et à sa place habituelle, il y a un petit écran à cristaux liquides qui indique le nombre de photos, le mode enclenché, la correction d’exposition, …

C’est une caractéristique que l’on retrouvera dans toute la série des Z et aussi dans une autre, celle des SF, mais c’est une autre histoire (et ce sera mon dernier article sur les Pentax, car il me reste un SFX à vous présenter).

Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus, l’exemplaire que j’ai trouvé est bien doté : un zoom 28 – 80mm, un zoom 100 -300 mm tous les deux de cette nouvelle gamme des FA. Ah, et il y avait aussi un doubleur de focale (coefficient de 1,7).

Et si vous avez été attentif, vous aurez vu qu’un film est encore dans le boitier. Si j’en crois l’afficheur, seules les trois premières photos ont été prises. Je sortirai la pellicule, qui sera remise dans un autre appareil sans doute et les 3 photos, si elles sont exploitables, rejoindront « les photos oubliées ».

Bon, ceci étant, je vous avoue que je suis un peu perturbé par le look de l’appareil, qui est très éloigné des premiers Canon Eos, pourtant contemporains. J’ai beau le manipuler, je n’accroche pas. Autant le P30 était vite assimilé, autant celui-ci me résiste.

Pourtant il a dû avoir son public et ses partisans. C’est cela aussi la découverte d’anciens appareils : parfois on tombe sous le charme et parfois celui-ci n’opère pas.

Ce n’est pas faute, chez Pentax, d’avoir tenté de simplifier l’acte photographique, avec – généralement – de très bons résultats (si vous avez vu les photos de Fred avec le P30, vous en conviendrez). Et ici, ils ont encore poussé la recherche un cran plus loin avec cette nouvelle gamme d’objectifs.

A vous donc de vous faire une opinion si vous en trouvez un.

Une video d’illustration :

Quelques données techniques (source : http://camera-wiki.org/wiki/Pentax_Z-10/PZ-10)

Monture d’objectif: KAF2
Mise au point: AF avec sensibilité de 1 à 18 EV
Compteur: cellule photoélectrique SPD
Modes d’exposition: HyM, M, P
Objectifs K et M: spot
Objectifs A, F et FA: 6 segments en mode P, spot: en modes M et HyM.
Compensation d’exposition: +/- 3 EV en 1/2 pas
Plage de mesure: 1 à 21 EV
Vitesse du film: Auto DX; 25 à 5000 ASA
Obturateur: électronique; vitesses d’obturation de 30s à 1/2000, B
Viseur: 0,77 x [92%], avec obturateur et ouverture LED
Flash: intégré; GN: 12
Synchro flash: 1/100 à 30, B
Alimentation: 1x batterie 6V 2CR5
Retardateur: 12 secondes
Dimensions: 146 x 92,5 x 66,5 mm
Poids: 490 g nu

Des références : http://camera-wiki.org/wiki/Pentax_Z-10/PZ-10, https://www.pentaxforums.com/camerareviews/pentax-z-10-pz-10.html, https://simonhawketts.co.uk/2016/08/12/pentax-z-10-autofocus-35mm-slr/, https://www.pentaxuser.com/article/pentax-user-archive-article–pentax-z-10-558 en anglais, http://www.collection-appareils.fr/x/html/appareil-2291-Pentax_Z-10.html en français

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 41 627 visites
%d blogueurs aiment cette page :