Depuis le début de la « crise sanitaire » due au Coronavirus, le secteur culturel est anéanti …

Les artistes sont complètement oubliés et avec eux tout le secteur de l’événementiel, au sens large.

Plus de concerts, plus de chanteurs, plus de théâtre, plus de cinéma, plus de spectacles de rue, plus de photographes, plus de musiciens …. plus rien !

Et l’imbroglio à la belge des statuts pour les artistes qui font que la plupart ne touchent rien, absolument rien !

C’est une honte, à la hauteur du dédain que nos ministres ont toujours manifesté à l’égard de la culture.

Pourquoi ? Parce que la culture est ouverture d’esprit, tolérance, intelligence et instruction et qu’elle incite les personnes à vouloir comprendre le monde qui les entoure et à le partager, au delà des ethnies, pour le bénéfice de ces mélanges qui assurent le meilleur du genre humain.

C’est un tsunami économique aussi, celui d’un secteur qui n’a pas la « chance » d’être défendu par des lobbies comme la fédération Comeos à qui le gouvernement fait chaque fois plus de largesses.

Et, pour reprendre les arguments de plus d’un directeur de théâtre, on rempli un avion de 380 personnes mais les salles de théâtre (et cinéma) doivent diviser par 100 leur capacité d’accueil !

Bref, nous assistons à un eugénisme sans précédant du monde culturel !