Le Polaroid 600 Business Edition

Là, je vous présente un appareil neuf qui a … 29 ans !

Même si la boite a un peu souffert, cet appareil est neuf, il n’a vraiment jamais servi.

Mais qui est ce Polaroid 600 Business Edition ?

Ben, je serais tenté de vous répondre « un Polaroid 600 » en série spéciale, comme il y en eut tant. Recyclons, recyclons …

Il fait partie des séries « carrées », sorties au début des années quatre-vingt jusqu’au milieu des années nonante (1981 – 1993). La génération suivante sera plus « arrondie » mais gardera peu ou prou les mêmes caractéristiques des ainés (1993 – 2002).

Celui-ci débute sa carrière en 1983. Et comme nous avons pu le découvrir, il se vendra encore longtemps sans grands changements (pour mémoire, celui-ci fut vendu en 1994).

Quoiqu’il suivra la mode, voyez plutôt :

A gauche, celui des années nonante, le 600 Business Edition 2; à droite, l’original des années quatre-vingt.

Alors, à la base, nous avons un appareil qui s’ouvrent comme tous les 600, en tirant fermement sur le dessus (il faut un peu appuyer sur les côtés pour l’aider).

Il nous dévoile alors un flash intégré, un objectif, une cellule, un compensateur d’exposition (la réglette « clair/obscur » sous l’objectif).

L’objectif est un 116mm ouvrant à f11 avec un ménisque en plastique. C’est un « fix-focus » qui sera net de 60cm jusque 1,2m avec la position « gros plan », sinon de 1,2m à l’infini. Lorsque vous placez le curseur sur la position gros plan, une lentille en plastique vient se placer devant l’objectif. c’est le même principe que pour les CL ou « close-up ». Ici on veut privilégier les plans rapprochés état donné la clientèle auquel on le destine, j’y reviendrai.

Son obturateur est électronique, avec des vitesses de 1/4s à 1/200s. L’exposition est calculée automatiquement.

Le flash intégré fonctionne avec le programme SPARR qui réduit le temps de recharge.

Il est aussi équipé du programme Lightmixer qui dose la lumière du flash en fonction de l’intensité de la lumière ambiante.

Et il bénéficie d’un filetage pour un trépied.

Du grand classique en somme …

Vous pouvez vous en douter, il sera décliné avec les logos d’une multitude d’entreprises puisqu’il est destiné à être un outil de travail  » … fiable pour une communication ou documentation instantanée », dixit la boîte de notre exemplaire.

Il sera mis entre les mains d’experts automobiles, en assurances, sur les chantiers, … bref, il va souffrir.

Et c’est là qu’apparait – enfin – une différence par rapport aux autres 600 : il sera fabriqué plus solide. Enfin, c’est ce qu’affirme le marketing de l’époque !

En résumé, voilà un énième Polaroid 600, pas pire ni mieux que les autres, qui a fait partie de la légende de la marque.

Et, si je ne l’ai pas testé pour le laisser réellement « comme neuf », je suis persuadé qu’avec un nouveau film, il sera bon pour des années de bons services, même si de nous jours, ce seront sans doutes des plus jeunes qui auront plaisir à l’utiliser, ou quelques nostalgiques.

Si vous en trouvez un, échangez le contre un billet de 20€, il fera le job comme dans les années quatre-vingt.

Bon amusement et bonne découverte.

Petite video d’illustration

Des références : https://polaroid-passion.com/appareils-format-600.php?id=7, https://collection-appareils.fr/x/html/appareil-12746-Polaroid_600%20Business%20Edition.html en français; https://retrospekt.com/products/polaroid-business-edition-600-camera, https://www.newwavepool.shop/products/polaroid-600-business-edition-2-instant-camera, https://zippyrevs.com/polaroid-600-business-edition/, https://www.polamad.com/polaroidshop-600.4.html, https://www.polamad.com/polaroidshop-600.1.html (une mine de renseignements), en anglais

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :