Las, j’ai commandé sur Ebay un Fujica AX-3 que le vendeur présentait comme en très bel état, mais pas testé parce qu’il n’avait pas de pile sous la main (“this camera is in lovely condition. It may well be working, but I hvae not got a battery that filt it. It seems to be jammed but that may well be because it needs battery »)

De fait, lorsque je l’ai reçu et déballé – je vais y revenir – je l’ai trouvé magnifique, propre, sans griffe, avec sa lanière d’origine en aussi bon état … mais lorsque j’y ai mis une pile (ben oui, moi j’ai des réserve pour quand je vends quelque chose), rien, nada, niente … nothing ! L’appareil est bloqué !

Bon, ça fait partie des risques mais je ne serai pas tendre pour l’évaluation du vendeur car l’excuse est bonne « je n’ai pas de pile pour l’essayer » mais il semble quand même coincé …

Mais finalement ce qui me fait vraiment râler, ce sont les frais.

L’appareil m’a couté 29,32€ plus 17,28€ de frais d’envoi et « d’administration » (il a bon dos le Brexit) … plus 33,3€ de frais de douane.

Parlons en des douanes belges !

Ils ont ouvert le paquet au cuter, enlevé le papier bulle de protection, ouvert la pochette en plastique transparente (z’ont quand même pas ouvert l’appareil ces c… ?) puis tout retapé dans la boite, sans remettre le papier bulle autour du boitier alors que celui-ci avait encore un bon bout de chemin à faire avant d’arriver chez moi et nous connaissons tous la délicatesse des livreurs.

Alors faire payer 33,3€ de droits de douane pour un appareil d’occasion qui en a coûté 29,32€ c’est quand même se f… du monde !

Bref, la leçon que je retiens de cette triste expérience, que je partage avec vous, c’est que je n’achèterai plus au Royaume Unis (enfin, uni, pas tant que ça).

Tant qu’ à payer des frais de douane, je les paierai aux Japonais qui sont d’une correction exemplaire et ont toujours des piles pour tester ce qu’ils vendent, eux.

L’Europe est un merveilleux espace d’échanges, commerciaux et autres, qui permet aux citoyens et aux entreprises de se débarrasser de ces taxes devenues inutiles dans un contexte de libres-échanges.

Sorry, mais s’ils ont décidé de quitter cet espace qui nous assurait des échanges de qualité, je pense très sincèrement qu’ils ont commis une énorme boulette, et je refuse d’en payer les conséquences.