Aller au contenu principal

Minolta AF 35 C

Et encore un … sauvé d’une caisse où s’entassaient pèle-mèle des appareils compacts qui auraient dus être euthanasié il y a longtemps, pour abréger leurs souffrances !

Bref, dans ce fouillis poussiéreux, j’extirpe un Minolta Riva AF 35 C, encore dans sa pochette.

Petit coup d’oeil à la trappe des piles, pas de coulées … c’est bon signe ça. J’ouvre le compartiment film et… le referme aussitôt car il y en a encore un dedans !

Il y a l’air d’avoir des griffes près du viseur, mais en y regardant de plus près, c’est de la saleté… mais j’en profite pour négocier un peu.

De retour à la maison, j’ouvre ma bouteille d’alcool à 90°C, de la ouate, et hop, séance nettoyage. Là, il a déjà meilleure mine. Je mets deux nouvelles piles AA, et tout fonctionne.

Ensuite, j’enlève le film, de toute manière complétement voilé et je teste l’appareil avec un film qui ne sert qu’à ça : tout marche comme au premier jour ! Solide ces appareils des années nonante …

Quelques recherches sur la grande Toile me révèle que ce Minolta Riva AF 35c, ou Freedom AF 35R en Amérique, est un appareil compact autofocus lancé en 1992 dans le prolongement du Riva 35 et du Riva AF 35. C’est un entrée de gamme mais objectif est pointu.

Sa seule caractéristique supplémentaire est une fonction de pré-flash pour éviter les yeux rouges. Pour le reste, c’est un appareil entièrement automatique, ce qui signifie chargement automatique, avance automatique, rembobinage automatique, flash automatique, exposition automatique et mise au point automatique. Il est toutefois équipé d’un retardateur intégrés. L’objectif est protégé par un couvercle coulissant, qui commande la mise sous tension de l’appareil. Comme beaucoup d’appareils Minolta du même âge, il n’expose les films qu’à 100 ou 400 ISO. Une version datée était également disponible.

Vu comme ça, il est basique, mais c’est un loup déguisé en mouton, car si nous résumons, il possède un objectif 35 mm étonnamment pointu avec autofocus, flash intégré, retardateur, et il utilise des simples piles AA.

Quelques spécifications :

  • Objectif : 35 mm f/4,5.
  • Mise au point : autofocus actif par infra-rouge de 0,95 m à l’infini.
  • Exposition : mesure pondérée en fonction du sujet
  • Flash: Intégré, auto-activé, non débrayable avec pré-flash optionnel. Portée : 0,95-3,3 m. Signal LED de disponibilité de l’éclair.
  • Sensibilité des films : décodage ; les films en dessous de 400 ISO sont exposés comme ISO 100, ceux au-dessus comme ISO 400. Les films non-DX sont exposés à 100 ISO.
  • Avance du film : chargement automatique, avance et rembobinage.
  • Energie : 2 x AA alcalines et une CR2025 pour les appareils avec dos dateur.
  • Dimensions: 136 x 73 x 47,5 mm.
  • Poids : 235 g sans batteries.

Un appareil tout simple, un « point and shoot » comme il y en avait dans les années nonante, qui fait son travail sans chichis. Plutôt que d’investir dans un jetable, autant emporter ce type d’appareil, qui ne déçoit pas et qui possède les automatismes suffisants.

En très bon état, avec sa pochette et sa dragonne, il se négocie autour des 30€.

Quelques liens : http://camera-wiki.org/wiki/Minolta_Riva_AF_35c, https://www.wadesworld.com.au/products/minolta-riva-af35 en anglais et http://www.collection-appareils.fr/x/html/appareil-11556-Minolta_Riva%20AF%2035c.html en français.

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 40 436 visites
%d blogueurs aiment cette page :