Dans moins de deux heures, le dernier minuit de 2021 aura sonné les glas de cette année étrange …

2020 nous avait appris à compter avec un minuscule virus, qui a continué à nous pourrir la vie et qui n’est pas près de nous quitter avant longtemps.

Gageons que nos politiques aient enfin compris ce qu’il fallait faire pour éviter non seulement un bain de sang médical mais aussi économique car dans cette histoire, tout le monde trinque et ce n’est pas du champagne qui nous fera sourire.

Bref, revenons à nos considérations photographiques et faisons un bilan de 2021.

Tout d’abord un immense merci aux 58.729 curieux qui se sont aventurés sur le site. J’espère sincèrement qu’ils y ont pris plaisir et qu’ils ont pu trouver les informations qui leur manquait et – cerise sur le déclencheur – auront peut-être facilité l’achat de leur premier boitier argentique.

Merci à tous ceux qui m’ont laissé des commentaires, à ceux qui m’ont posé des questions, demandés des informations complémentaires : tout cela m’aide dans mes réflexions pour vous proposer des articles qui nous ferons plaisir.

Fin mars 2021, je signais un nouveau contrat de travail, qui lui-même a évolué fonction des aléas de la santé. Ceci pour expliquer parfois une certaine irrégularité dans la production des textes, analyses et production photographique. Mais, finalement, j’ai sans doute évité une certaine monotonie en vous laissant parfois sur votre faim. Il y en eut tout de même 261 nouveaux sur l’année.

Vous le savez, je ne suis pas très « statistiques » mais quelques unes ont retenu mon attention : ainsi, l’appareil le plus « vu » fut le Canon 1000F/1000F N, ensuite les Yashica Electro 35 et le moins regardé, l’Olympus Quickmatic EEM, il est vrai beaucoup plus rare et moins connu.

Le site est toujours intégralement pris en charge par moi seul, sans pub ni aide d’aucune sorte. Le seul moteur est toujours de vous présenter des coups de cœur ou de gueule pour le rendre le plus attrayant possible sur des sujets qui m’intriguent ou amusent.

Le partage est une valeur essentielle, que j’ai souvent rencontrée cette année encore, avec Fred, d’Histoires de Photos, avec Phil de Filimages, avec Philippe de Pix-Visu, et tant d’autres photographes avec qui j’ai pu faire un bout de chemin, par courriel ou le boitier en mains, l’œil au viseur pour capter les humeurs du moment, la couleur du temps, celle du ciel aussi.

En résumé, 2021 sera une bonne année pour l’Atelier de JP. Les résultats me donnent encore envie de nous distraire avec de nouvelles trouvailles, sans doute plus de photos personnelles, quelques réflexions sur ce qui m’émeut ou m’énerve, des moments d’échanges (pourvu que ce f… virus nous laisse un peu en paix) en traversant nos frontières pour d’autres découvertes.

Voilà, un bilan encourageant et, je l’espère, que vous participerez encore à l’aventure pour que 2022 soit aussi très belle