A défaut d’un « vrai » SX-70, voici un autre appareil qui utilise le même film …

Celui-ci a furieusement un air de ressemblance avec le 2000 que je vous avais présenté il y a peu.

S’il porte le nom de Supercolor (souvent associé aux 600), il est en fait un Polasonic, c.-à-d. un appareil dont la mise au point est faite grâce à un sonar. Après 20 ans de recherches, le premier appareil équipé de cette technologie est sorti en 1978, le fameux SX-70 pliant et le 5000, plus abordable.

Je vous invite à lire cet article intéressant à ce sujet.

Source : app-pho-col.com

A quoi reconnait-on ces appareils ?

A la grande grille ronde et dorée, protégée par une grille en nid d’abeille sur la face avant. C’est cette mince feuille de plastique qui, en vibrant silencieusement, va émettre un son qui embêtera seulement les chauves-souris et qui, en revenant vers la source d’émission, permettra à un calculateur au quartz de donner la distance boitier – sujet.

Ce Supercolor 3500 est sorti en 1981 et c’est le petit frère du 5000, à qui il manque l’indicateur de base lumière (le petit rond à côté du réglage clair/obscur). De l’autre côté de l’Atlantique, il s’appelle « Pronto! Sonar OneStep ».

Hormis ce détail, les appareils sont semblables :

  • objectif de 114mm en trois éléments, ouvrant à f9,4 (jusque f22)
  • obturateur électronique asservi à la cellule
  • vitesses automatiques de 1s à 1/125s
  • autofocus par sonar avec mise au point à partir de 0,90cm jusque l’infini
  • possibilité de mise au point manuelle
  • flashbar à clipser ou flash Polatronic 5 (là, je râle, j’en avais trouvé un bel exemplaire chez Emmaüs mais quand j’ai ouvert le compartiment à piles, l’horreur, l’acide avait tout démangé !)

Le réglage manuel de la distance se fait en manœuvrant un curseur rouge, au dessus de l’objectif : si vous le laissez sur auto, les distances sont cachées; si vous êtes en manuel, vous voyez un cercle noir avec des distances en mètres, vous faites le réglage en actionnant une roue crantée rouge.

Au niveau manipulation, c’est tout simple : vous ouvrez la partie basse de l’appareil avec le curseur sous le déclencheur, glissez dedans un film SX-70 – qui est toujours produit, je le rappelle. Dès que c’est fait, et que vous refermez le bac, l’appareil éjecte une feuille noire, la protection du film.

Il vous reste à viser, cadrer et appuyer à mi-course le déclencheur rouge pour activer le sonar. C’est lui qui fera la mise au point (à partir de 90cm). Lorsque c’est bon, appuyez à fonds sur le déclencheur pour prendre la photo.

Ah, un détail, mais qui a son importance : j’espère que vous lui avez clipsé un flashbar ou un Polatronic 5 dessus, sinon qu’il fait grand soleil ou que vous êtes dans un studio bien éclairé, car comme tous les Polaroid, celui-ci a besoin de beaucoup de lumière.

D’autant que ses vitesses ne sont pas très élevées, 1/125s au maximum, et le film SX-70 n’est pas le plus rapide (autour de 150 Iso).

L’objectif est un triplet … en plastique. Hé oui, on fait des économies chez Polaroid. Bon, la qualité est bonne sans être exceptionnelle, comme d’habitude.

Sur la photo, j’avais placé un flashbar de 5 lampes (une Osram) et … ça ne fonctionne pas ! Il faut vraiment une barre de flash prévue pour Polaroid.

Ceci étant, cet appareil est-il encore intéressant à l’achat ?

Si vous le trouvez avec un flash électronique, pourquoi pas. Sans cela, c’est moins évident car les autres flashs sont difficiles à trouver.

Au niveau manipulation, comme je l’écrivais plus haut, c’est très facile, le sonar fait vraiment bien son travail pour la mise au point et la cellule est précise, même sans l’indicateur de base lumière.

Il a une bouille sympathique, qui s’alourdit malheureusement avec le flash (quasi) obligatoire.

Si vous voulez utiliser régulièrement un Polaroid, je vous conseillerais plutôt un Autofocus 660, qui utilise aussi la technologie du sonar, possède un flash intégré et utilise le film pack 600, (un peu) plus sensible.

Question prix, si vous en trouvez un, la barre des 15€ doit être une limite raisonnable.

Une présentation d’époque

Source : Collection-appareils, Grenier-Natkin 1981

Source : Collection-appareils, Sears 1978

Une petite video d’illustration

Des références : https://www.polaroid-passion.com/polaroid-sx70.php?id=83, https://collection-appareils.fr/x/html/appareil-12749-Polaroid_Supercolor%20Autofocus%203500.html, https://collection-appareils.fr/x/html/appareil-163-Polaroid.html, https://polaroidcollection.jimdofree.com/cotations-appareils-photos/polaroid/polaroids-format-sx-70/, https://fr.wikibooks.org/wiki/Photographie/Fabricants/Polaroid, https://www.polaroid-passion.com/polaroid-sx70.php?id=83, https://www.polaroid-passion.com/appareils-format-SX-70.php?id=66 en français; https://blog.jimgrey.net/2014/02/24/polaroid-pronto-and-polaroid-pronto-sonar-onestep/, en anglais