Aller au contenu principal

Ce sont les vacances, photographions gaiement !

Oui mais … vacances rimes souvent avec insouciances et en évitant les prises de têtes, notamment au niveau des photos que l’on a envie de ramener.

Si certains seront tenté de tout mettre sur leur téléphone « intelligent », au risque de le perdre, de ne plus regarder ensuite les milliers de clichés qui s’enchainent, sans queue ni tête,d’autres opteront pour un bon vieil appareil argentique, dont ils mettront les photos en albums, et il sera un compagnon idéal pour se souvenir.

Inutile de se ruiner, de chercher midi à a quatorze heure, les années nonante et le début des années deux mille nous ont laissé, dans des tiroirs, des brocantes, chez des parents, des amis, des dizaines de millier de petit compacts, autrefois très performants – et qui le sont resté, n’en déplaisent aux progrès du numérique ! – qui n’attendent généralement qu’une ou deux piles (des AA très communes souvent) pour reprendre vie et vous accompagner.

J’y avais fait allusion dans quelques articles, dont celui-ci (ICI) pour trouver le meilleur compagnon de vos sorties.

Ces compacts étaient arrivé, pour la plupart, à être des condensés de ce qui se faisait de très bon à l’époque, sans que vous deviez investir dans des nuits blanches pour savoir comment les manipuler. Tous leurs automatismes étaient au service de vos images, de vos histoires, simplement et généralement avec d’excellents résultats.

Comme les brocantes reprennent, que le soleil a enfin daigné nous accompagner, que les frontières se ré ouvrent, même timidement, et donc de nouveaux horizons à découvrir, faites-vous plaisir, investissez quelques euros dans un de ces petits appareils ingénieux et fidèles.

Si vous vous promenez dans la rubrique « petites analyses subjectives du matériel photographie » vous aurez, je le souhaite, plein d’idées pour vous faire aimer ces petits moments précieux où le doigt presse le déclencheur avec à la clé le plaisir de re découvrir un peu plus tard le fruit de vos errances.

-« Oui mais les films, ça coute cher ! »

Ah ma bonne Dame, mon bon Monsieur, bien moins que le smartphone qui n’aime pas le sable et l’eau, bien moins que votre précieux APN (appareil photo numérique) tout aussi frileux et délicat, ne parlons même pas de votre lourd réflex au prix exorbitant … entre 10 et 20€ pour l’appareil, 5 à 8€ pour le film, encore quelques euros pour le développement et le tirage … Mais le plaisir de revoir en famille, entre amis les moments qui vous ont charmé n’a pas de prix, lui !

Si de si nombreux (nouveaux) adeptes se précipitent sur ces joyaux de la photographie argentique, ce n’est pas sans raison.

Regardez le plaisir que prennent les gens de chez Lomography, les utilisateurs de vieux appareils, de films exotiques ou périmés et vous re découvrirez la magie de la photo.

Tentez l’aventure, ce sont les vacances après tout !

Vos commentaires sont les bienvenus, ils aident à faire avancer nos réflexions.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Traduire/tradurre/traducir/translate/vertalen/übersetzen

Archives du blog

L’Atelier de JP

Passionné de photographie et de peinture

Statistiques du blog

  • 36 742 visites
%d blogueurs aiment cette page :