L'Atelier de JP

Archives Mensuelles: avril 2020

de l’utilité d’utiliser des filtres sur vos objectifs (protection, amélioration de la prise de vue)

présentation plus complète du Leica M5

des idées cinématographiques pour sortir en restant chez-soi

pourquoi je n’aime pas Instagram et son monopole

pourquoi certains veulent ils éviter le mot photographe

C’est souvent le grand débat chez les photographes : focales fixes ou transtandards/zooms ? Mais pourquoi ce débat ? Il est (presque) indéniable que les focales fixes (de qualité) seront toujours meilleures que les zooms, souvent parce qu’elles ont des ouvertures plus favorables (du f1:1,2 au f1:2), qu’elles sont plus légères (peu ou prou de pièces en mouvement), mieux finies (ça reste à voir) MAIS elles sont fixes ! Ce qui veut… Lire la Suite

Après mes déboires avec le Fuji X20, j’ai choisi de reprendre mon Canon Eos M50, et je me suis aperçu que si je l’avais parfois évoqué, je ne l’avais pas présenté. Bon, comme d’habitude, c’est un appareil acheté d’occasion mais quasi neuf (moins de 500 déclenchements !). Lorsque je l’ai acheté, il était « boitier nu » et il me fallait donc trouver les optiques ad hoc. Vu la taille de l’appareil et la… Lire la Suite

Je ne vous apprends rien, le coût de nos appareils représentent un investissement conséquent, même, si comme moi, vous optez pour la deuxième main de qualité. Notre appareil, quelque soit la marque, est souvent assorti d’accessoires, tout aussi coûteux. Je songe notamment aux objectifs, auxquels nous accordons généralement un choix particulier car se sont eux qui assureront la qualité de nos photos, sa signature aussi, parfois. Et donc, je ne saurais trop… Lire la Suite

Les Yashica Electro 35 ou les Canonet QL 17 – QL 19 G III, voire un Minolta Hi-Matic 9 sont presque trop faciles à utiliser et donnent de superbes résultats. Ils font partie de ces fabuleuses machines des année ’60 et ’70, avec déjà des automatismes, discrets et efficaces, mais avec des objectifs fixes. Les télémétriques russes, c’est une autre tranche d’histoire, celles des années ’30 (même s’ils ont été fabriqués, pour… Lire la Suite

Un des derniers Eos argentiques, très performant bien que destiné aux « amateurs experts » de l’époque (les années 2000), avec la particularité d’un pilotage par l’œil du collimateur (le 33 n’était pas pourvu de cette particularité). J’ai craqué sur cet appareil quand je voyais le prix des « full frame » numériques ! Quand je pense que certains trouvent « abordables » les derniers full frame sortis à plus de 2500€ tout nus ! Oui, j’aurais pu… Lire la Suite

%d blogueurs aiment cette page :